Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Le loup et le lynx sont les arbres qui cachent la forêt (Suisse)
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Énergies renouvelables : indispensables à ...
  2. Poêle à granulés : quelles règles de sécurité ?
  3. Les transports en commun gratuits en Allemagne ?
  4. Quel panneau solaire pour recharger une batterie ?
  5. L’argent colloïdal


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Le loup et le lynx sont les arbres qui cachent la forêt (Suisse)

A peine des moutons sont-ils attaqués dans les Alpes ou les Préalpes, que l’on crie au loup. Une réaction hâtive: alors que le «loup» de la région d’Aletsch (Suisse) pourrait être un chien; d’autres chiens errants ont déchiqueté vingt ovins à la fin du mois de juillet dans le canton de St-Gall. Les randonneurs doivent respecter certaines règles pour minimiser l’impact de leurs chiens sur la faune sauvage et domestique.

En Suisse, dans l’indifférence la plus grande, environ 10.000 moutons disparaissent chaque année durant l’estivage, pour cause de maladie, d’accident ou d’attaque de chiens. Ce chiffre est à comparer aux dégâts causés par le loup et le lynx : 207 animaux en 1999 en Suisse, bref rien de comparable. Pourtant en Suisse comme en France, sur le plan médiatique, la proportion est inversé et l’émotion est souvent plus grande pour les quelques victimes des prédateurs que pour les moutons morts pour d’autres raisons.

Si les troupeaux non-protégés sont exposés aux attaques, lorsque les moutons sont protégés, que ce soit par des chiens, des ânes ou des lamas, les prédateurs (et le chien errant) restent à distance. Pour cette raison, l’autorisation de tir, que l’Office fédéral de l’environnement peut accorder si un loup tue plus de 50 ovins, devrait aussi prendre en compte l’existence de mesures de protection des troupeaux touchés par les attaques du loup. Ce n’est pas le cas à l’heure actuelle.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS