Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Le Conseil d’Etat autorise le maïs transgénique
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. La Banque en ligne : avenir de notre système ...
  4. Innovation et tradition pour un revêtement ...
  5. Les ampoules LED : ampoules du troisième millénaire


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Le Conseil d’Etat autorise le maïs transgénique

Le 22 novembre 2000, le Conseil d’Etat a autorisé la mise en culture de 3 variétés de maïs transgénique en France.

Dans ce feuilleton à rebondissement, un bref récapitulatif des faits s’impose :

- 1994 : la firme Novartis dépose une demande de mise en culture pour 3 variétés de maïs transgénique.

- 1996 : acceptée au niveau européen, malgré l’opposition des ministres de l’environnement (sauf la ministre française de l’époque), la culture du maïs transgénique se heurte néanmoins à à l’opposition de plusieurs Etats qui prennent des mesures de sauvegardes et interdisent sa commercialisation.

- 1998 : la France inscrit au catalogue officiel des plantes cultivées les 3 variétés de maïs. Néanmoins Greenpeace et d’autres associations environnementales saisissent le Conseil d’Etat. Celui-ci suspend l’autorisation de mise en culture durant l’examen de la requête des organisations.

- 2000 : suite à l’avis formulé par la Cour de Justice européenne, notifiant que les Etats doivent s’aligner sur la législation européenne, le Conseil d’Etat rejette la requête formulé par les organismes anti-OGM (Organisme Génétiquement Modifié)

Néanmoins, par sa décision, le Conseil d’Etat annule l’article 1er de l’arrêté de 1998 ‘en tant qu’il fixe à 3 ans la durée de l’inscription’. Cela signifie que l’inscription au catalogue officiel des plantes cultivées est valable pour une durée de 10 ans et non plus de 3.

Une des aberrations de cette décision, c’est qu’elle intervient au moment où la société Novartis (propriétaire du maïs incriminé) accepte de ne plus le commercialiser aux USA à partir de 2003 suite à des soupçons d’accoutumance des insectes ravageurs, à la toxine BT produite par la plante. Ce phénomène serait une catastrophe pour l’agriculture biologique, le BT étant le seul insecticide autorisé, car appliqué ponctuellement, il permet un contrôle relativement ‘ sain ‘ des ravageurs visés.

En outre ce maïs tue également des insectes non souhaités, comme le papillon monarque, et contient un gène de résistance à un antibiotique, dont l’industrie des biotechnologies a admis l’inutilité et la nocivité.

Pour A. Apoteker, responsable de la campagne OGM à Greenpeace, ‘Par cette décision, le Conseil d’Etat nous impose un maïs dont même les USA, pourtant promoteurs acharnés des OGM, ne veulent plus. Cette décision démontre que c’est par la pression des consommateurs et des associations que la culture de ces OGM qu’on veut nous imposer et dont les risques à long terme restent non-évalués, pourra être empêchée’.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 29 novembre 2000 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS