Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Le Brésil conforte sa position sur le marché du non-OGM
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. La Banque en ligne : avenir de notre système ...
  4. Innovation et tradition pour un revêtement ...
  5. Les ampoules LED : ampoules du troisième millénaire


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Le Brésil conforte sa position sur le marché du non-OGM

L’un des plus gros fabricants alimentaires et exportateurs brésilien de viande, Perdigao, vient d’annoncer sa volonté d’éliminer les ingrédients génétiquement modifiés de tous les produits alimentaires, incluant la viande, et de renforcer les moyens déjà en place pour assurer ses filières d’approvisionnement de l’absence de toute contamination par des OGM.

Suite aux engagements d’un autre acteur de la filière, Sadia, les engagements de Perdigao, permettent au Brésil de se démarquer un peu plus sur le marché mondial du non-OGM, en proposant de la viande, provenant d’animaux non nourris avec des OGM, à l’exportation. Sadia et Perdigao achètent et transforment des millions de tonnes de soja et de maïs, au Brésil. La majeure partie est utilisée dans l’alimentation animale pour les volailles et les porcs, dont une partie croissante est exportée en Europe et en Asie.

“Les acteurs du secteur alimentaire brésilien ont manifestement compris qu’il fallait saisir l’opportunité qui s’offrait à eux d’approvisionner le marché croissant de l’alimentation garantie non-OGM. Les engagements de compagnies comme Sadia et Perdigao renforcent la décision brésilienne de ne cultiver que du non-OGM” déclare Mariana Paoli, chargée de la campagne OGM pour Greenpeace Brésil.

Bien que l’importation et l’exploitation industrielle d’espèces génétiquement modifiées soient interdites au Brésil, il arrive que des semences de soja OGM contaminent les cultures brésiliennes. Le gouvernement brésilien n’ayant pas réussi à endiguer le problème jusqu’à maintenant, ce sont les entreprises agro-alimentaires qui renforcent leurs contrôles pour détecter les contaminations d’OGM et préserver ainsi leur filière non-OGM.

Toutefois, cette année, Greenpeace a trouvé du soja génétiquement modifié dans 5 produits vendus par Perdigao, au Brésil. Dans ses courriers à l’association, Perdigao annonce qu’elle va revoir et renforcer ses méthodes actuelles de contrôle du soja et du maïs, qui n’étaient pas suffisantes pour détecter les OGM jusqu’à maintenant. Cette nouvelle réglementation sera appliquée dès le 1er décembre 2002.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 18 septembre 2002 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS