Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Le benzène : à surveiller à l’intérieur des locaux
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
MSC

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  2. Les voitures les moins polluantes en 2017
  3. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  4. Prime énergie : quelle marche à suivre pour ...
  5. Aquashell, le spécialiste des habitats flottants


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Le benzène : à surveiller à l’intérieur des locaux

Selon une synthèse de l’IFEN (Institut Français de l’Environnement), les concentrations en benzène en milieu extérieur baissent considérablement depuis une dizaine d’années, par contre celles relevées dans certains locaux sont encore très élevées.

Polluant reconnu cancérogène, le benzène est utilisé dans les carburants en remplacement du plomb ou dans l’industrie chimique pour la fabrication de plastiques, fibres synthétiques, solvants, pesticides…

Les analyses en milieu extérieur des associations de surveillance de la qualité de l’air (AASQA) de 1994 à 2001, montrent des niveaux de concentration divisés au minimum par 3 en milieu urbain. Cette baisse s’explique principalement par la teneur en benzène des carburants qui est passée de 5 à 1% en janvier 2000. Concrètement, si l’évolution est très positive, les niveaux relevés dans l’air extérieur atteignent encore plus de 10 µg/m3 à proximité de certaines sources de pollutions (industries, voies de circulations), la valeur limite de concentration (10 µg/m3 en moyenne annuelle) fixée par la réglementation européenne reste donc à atteindre en ces lieux.

A l’opposé, les concentrations de benzène à l’intérieur des locaux sont beaucoup plus inquiétantes. Fumée de tabac, produits de bricolage et d’entretien, éléments de décoration participent à une élévation des teneurs en benzène dans les lieux fermés. Les récents résultats d’une campagne de mesure de la qualité de l’air intérieur sur 3 sites (Nord-Pas-de-Calais, Communauté urbaine de Strasbourg, Aix-Marseille) a permis de relever des niveaux de concentration en benzène pouvant aller jusqu’à 14 µg/m3 dans certaines cuisines ou chambres. L’air intérieur atteint un niveau de concentration en moyenne 1,5 fois plus élevé que l’air extérieur où 90% des niveaux ne dépassent pas 3 µg/m3. En 2000, des 44100 tonnes de benzène émises en France, plus de 55% provenait du secteur résidenciel et tertiaire.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS