Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Laxisme de l’administration (France)
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Prime énergie : quelle marche à suivre pour ...
  2. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  3. Les voitures les moins polluantes en 2017
  4. Aquashell, le spécialiste des habitats flottants
  5. Le top 3 des gestes pour protéger l’environnement


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Laxisme de l’administration (France)

Le site d’une société en liquidation, Antipoll, représente une menace pour l’environnement depuis plusieurs années, sans que l’administration ne semble sans préoccuper. Pourtant, dès 1998, la FRAPNA – Fédération Rhône Alpes de Protection de la Nature – avait averti l’administration, alors que la société était encore en activité.

Sur le site de la société, qui avait une activité plutôt louable de régénération de divers solvants, restent actuellement selon Monique Gondrand de la FRAPNA, environ 2500 fûts de solvants accessible à tous, à découvert à 100 m d’un cours d’eau, et proche des habitations.

Pourtant, lors d’une cessation d’activité pour ce type d’entreprise, la législation impose la remise en état du site d’exploitation comprenant également la dépollution du sol. Pour l’association, si la DRIRE (direction régionale de l’industrie, de la recherche et de l’environnement) en charge de ce genre de dossier, effectue un travail satisfaisant concernant la surveillance des grosses entreprises, il y a peu de suivi des sociétés de taille réduite, essentiellement par manque de personnel. Par ce laxisme, c’est encore trop souvent la collectivité qui assume la facture de la dépollution (lorsqu’elle a lieu) au lieu d’être supportée par l’entreprise en cause, alors que celle-ci a parfois déjà facturé le coût du traitement des produits.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS