Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » La Russie ne retraitera plus le combustible de ses centrales nucléaires
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
tiny-house

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Dératisation : quel danger réel représente le rat ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
header
    Merci ShopAlike pour cette infographie qui nous donne des trucs et astuces pour transformer son balcon en potager. Avec l’arrivée du printemps, c’est plus que tentant de vouloir optimiser son espace et avoir la main verte !   source : shopalike Lire la suite ...

Archives depuis 1999






La Russie ne retraitera plus le combustible de ses centrales nucléaires

Dans son édition du 7 février 2000, le New York Times, a rendu compte de l’accord entre le ministère de l’énergie américain et son homologue russe, de stopper le retraitement du carburant nucléaire usé des 29 réacteurs civils que la Russie compte, afin de ne pas augmenter la menace que font peser les 30 tonnes de plutonium russe issu du retraitement.

Pour Shaun Burnie de Greenpeace, ‘ Cet accord historique, de réduire la menace de la prolifération d’armes nucléaires est un des plus important depuis la fin de la guerre froide ‘.

La Russie, la France et le Royaume Uni sont les seuls pays à pratiquer commercialement le retraitement du carburant des centrales nucléaires pour en extraire du plutonium.

Bien que le stock commercial de plutonium de la Russie, soit un des plus grand au monde, il est très inférieur en volume, à la quantité de plutonium produite par les usines de retraitement du Royaume Uni et de la France. La réserve britannique de plutonium sur le site de retraitement de Sellafield (BNFL) est comprise entre 55 et 60 tonnes. Côté français, sur le site de la Hague (COGEMA) plus de 100 tonnes ont été produites, dont 85 à 95 tonnes y sont encore stockées. A titre indicatif, on estime qu’avec 30 tonnes de plutonium, on peut réaliser 3000 bombes nucléaires….

Les plus grands clients étrangers pour BNFL et COGEMA sont le Japon et l’Allemagne, toutefois la Suisse, la Belgique et la Hollande ont également des contrats de retraitement avec ces sociétés.

Greenpeace espère que cet accord entre les USA et la Russie servira d’exemple pour la France et le Royaume Uni.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
20

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS