Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » La Norvège franchit une étape supplémentaire en exportant sa viande de baleine
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
tiny-house

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
header
    Merci ShopAlike pour cette infographie qui nous donne des trucs et astuces pour transformer son balcon en potager. Avec l’arrivée du printemps, c’est plus que tentant de vouloir optimiser son espace et avoir la main verte !   source : shopalike Lire la suite ...

Archives depuis 1999






La Norvège franchit une étape supplémentaire en exportant sa viande de baleine

Le 16 janvier 2001, la Norvège a annoncé vouloir exporter de la viande et de la graisse de baleine principalement à destination du Japon et de l’Islande, malgré les textes votés par les instances internationales telle la CBI (Commission Baleinière Internationale) et la CITES (Convention sur le commerce international de la faune et de la flore en danger), lesquelles interdisent la chasse commerciale des baleines.

Si la Norvège a repris la pêche commerciale dès 1993 en dépit de la législation internationale, elle réservait, jusqu’à présent, le fruit de sa chasse à son seul marché intérieur (cette position l’ayant d’ailleurs conduit à possèder d’énormes stocks de viande de baleine, sa “production” étant supérieure à la demande). Sa décision actuelle apparaît donc économique, avec la possibilité d’écouler ses stocks et de fournir le marché japonais sur le long terme, mais aussi politique. En effet, outre des considérations intérieures, pour le WWF, l’annonce norvégienne pourrait être due au départ de Bill Clinton de la présidence des USA, montrant ainsi le moindre intérêt de la future administration Bush pour l’environnement et les questions internationales.

Si cette hypothèse ne peut encore être confirmée, la violation ouverte des règles internationales par la Norvège peut par contre, légitimement faire craindre un développement d’une activité de vente frauduleuse des produits dérivés de la baleine, à commencer par sa viande, provoquant ainsi la hausse des prélèvements. A ce titre, la non-réalisation de l’objectif de pêche de la saison 2000 par la Norvège devrait faire s’interroger les candidats à la libéralisation de la chasse à la baleine., celle-ci n’étant parvenue qu’a attraper 487 cétacés pour 655 de prévus.

La décision de la Norvège ne doit pas occulter la responsabilité et l’attitude du Japon sur ce dossier, celui-ci pratiquant, comme Greenpeace le rappelle chaque année, une chasse à la baleine “à des fins scientifiques” pour tenter d’alimenter son propre marché. Ainsi, pour le ROC et ses partenaires du dossier “éléphants”, qu’il s’agisse des baleines ou des pachydermes, le Japon refuse de renoncer à des pratiques d’un autre âge, qui le désignent comme incapable de privilégier la défense des espèces.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
23

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS