Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » La Guyane sacrifiée sur l’autel du Dieu OR
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






La Guyane sacrifiée sur l’autel du Dieu OR

Depuis quelques années l’activité d’extraction de l’or en Guyane prend des proportions qui dépassent l’entendement. Les autorités de gendarmerie reconnaissent officiellement la présence :

- d’environ 10 000 travailleurs clandestins dans les camps d’orpaillage;

- d’une trentaine de barges flottantes sur le fleuve Approuague, pratiquant un orpaillage désastreux pour l’environnement.

Les associations guyanaises de protection de la nature (GEPOG, Kwata, Umanart, Kulalasi, SEPANGUY) tirent une nouvelle fois la sonnette d’alarme et citent :

- une hausse de l’insécurité;

- un camp d’orpaillage clandestin à proximité de la station de pompage qui alimente la ville de Kourou en eau potable…

Cette situation s’est installée progressivement depuis le début des années 1980, et malgré un rapport au 1er ministre en décembre 2000, localement la situation a continué à ce dégrader ( cf ‘Activité clandestine dans une réserve en Guyane‘ de février 2002) pour arriver à la situation actuelle.

Outre les faits décrits ci-dessus, le laxisme de l’Etat a fait que la Guyane, un des territoires à la biodiversité la plus importante de la planète, a la plupart de ses fleuves pollués par l’activité aurifère illégalle, avec des conséquences désastreuses sur l’environnement (rejets de mercure, cours d’eau asphyxiés par les boues rejetées…). La santé publique n’est pas reste, à titre d’exemple, plus de 65 % des amérindiens du Haut Maroni sont au-dessus du taux limite de mercure (taux à ne pas dépasser sous peine de troubles graves, fixé par l’organisation mondiale de la santé – OMS).

Néanmoins, depuis peu, la situation semble vouloir évoluée. Est-ce sous la pression des exploitants miniers légaux, des scientifiques, des associations locales, du tourisme, des personnalités qui se font entendre (cf la lettre de H. Reeves, l’astrophysicien président du ROC, à la ministre de l’écologie) ??? Toujours est-il que le 16 décembre, à l’occasion d’une visite en Guyane, le directeur des affaires criminelles du ministère de la Justice, C. Marin, a déclaré : ‘L’orpaillage clandestin est une catastrophe humanitaire et une catastrophe environnementale. L’Etat a décidé de s’attaquer à cette problématique. Juridiquement, les moyens sont là.’, tandis que le colonel J-P. Danède, commandant des forces de gendarmerie en Guyane, déclarait ‘Nous sommes en guerre, et la peur a changé de camp.’

Mais face à ces déclarations, les associations restent dubitatives sur les moyens matériels et humains disponibles, et s’interrogent : ‘…l’Etat se donne-t-il les moyens de faire respecter la loi en Guyane ?’.

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 13 janvier 2004 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
14

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS