Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » La culture intensive de l’olive dégrade les sols
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Recycler son ordinateur pour ne plus extraire d’or
  2. Stop au plastique : les légumes gravés au laser
  3. CO2 et Coupe du monde : alerte aux saucisses !
  4. Fair Squared : les préservatifs vegan ...
  5. Une centrale nucléaire flottante en Russie


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






La culture intensive de l’olive dégrade les sols

Les olives et leur huile ont une image de produits sains et naturels, dont la production extensive est un facteur de richesse écologique. néanmoins selon un rapport publié le 18 juin 2001 par le WWF et BirdLife International, cette image ne correspond plus à la réalité dans la plupart des cas. En encourageant systématiquement les plantations intensives et irriguées au détriment des systèmes extensifs, la politique agricole commune européenne, PAC, a réussi à faire de l’olive la principale cause de l’érosion des sols et de la destruction des habitats naturels en Espagne, Italie, Portugal et Grèce, les 4 pays à l’origine de 80% de la production mondiale d’huile d’olive.

Ainsi les anciennes plantations d’oliviers sont arrachées, détruisant l’écosytème local, pour faire place à des oliviers nains adaptés à la culture intensive industrielle et qui sont remplacés tous les 25 ans. Dans le sud de l’Espagne, les sols andalous perdent annuellement jusqu’à 80 millions de tonnes de terres arables. Alors que les oliviers aiment les terrains secs, les plantations irriguées se développent dans des régions arides comme la Crète, les Pouilles et l’Andalousie, participant au déficit en eau de ces régions (dans la région de Jaen, en Andalousie, le déficit hydrique est estimé à 480 millions de m3 par an, dont 300 millions destinés à l’irrigation des plantations d’oliviers).

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS