Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Inventaire de la conservation des espèces (monde)
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. La Banque en ligne : avenir de notre système ...
  4. Innovation et tradition pour un revêtement ...
  5. Les ampoules LED : ampoules du troisième millénaire


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Inventaire de la conservation des espèces (monde)

La Liste rouge 2000 (uniquement en anglais) des espèces menacées que vient de publiée par l’UICN (Union mondiale pour la nature) confirme que le risque d’extinction qui pèse sur de nombreuses espèces, y compris de reptiles et de primates, est aussi sérieux, voire plus grave encore qu’on le pressentait.

Depuis les dernières évaluations conduites en 1996, le nombre des primates gravement menacés d’extinction est passé de 13 à 19 et celui des espèces menacées d’albatros est passé de 3 à 16 à cause des ravages causés par la pêche à la traîne. Chez les tortues d’eau douce, exploitées de façon intensive en Asie par les industries alimentaire et pharmaceutique, les espèces gravement menacées d’extinction sont passées de 10 à 24 en quatre ans à peine.

Ce ne sont là que quelques exemples des informations alarmantes fournies par l’UICN dans sa Liste rouge.

Alors que la Liste rouge 2000 comprend 18 276 espèces et sous-espèces, au total, 11 046 espèces de plantes et d’animaux sont menacées et confrontées à un sérieux risque d’extinction dans un proche avenir, du fait, dans la quasi totalité des cas, des activités humaines. Ce danger concerne 24% des espèces de mammifères et 12% des espèces d’oiseaux. Le nombre total des espèces animales menacées est passé de 5 205 à 5 435.

L’Indonésie, l’Inde, le Brésil et la Chine figurent parmi les pays comptant le plus grand nombre d’espèces menacées de mammifères et d’oiseaux, cependant que les espèces végétales déclinent à un rythme soutenu en Amérique centrale et en Amérique du Sud, en Afrique centrale et occidentale, ainsi qu’en Asie du Sud-Est.

La perte et la dégradation de l’habitat touche 89% des oiseaux, 83% des mammifères et 91% des plantes inscrits dans la Liste rouge. Les forêts pluviales tropicales de plaine et de montagne sont les habitats rassemblant le plus grand nombre de mammifères et d’oiseaux menacés.

Situation des espèces animales et végétales

Mammifères

Le changement le plus dramatique parmi les mammifères réside dans l’augmentation de 96 à 116 du nombre des espèces de primates menacées. Cette évolution s’explique en partie par une révision de la taxinomie, mais elle résulte aussi des pertes d’habitats et de la chasse, celle-ci étant liée en particulier au commerce de la viande. Les espèces Gravement menacées d’extinction sont passées de 13 à 19 et les espèces Menacées d’extinction de 29 à 46.

Oiseaux

Le changement le plus significatif concerne les albatros et les pétrels, dont le nombre d’espèces menacées est passé de 32 à 55. A cause des ravages causés par la pêche à la traîne, 16 espèces d’albatros sont désormais menacées contre 3 seulement en 1996 et, parmi les 5 autres espèces répertoriées, 4 sont maintenant ‘quasi menacées’. Le nombre des espèces menacées de pingouins a doublé, passant de 5 à 10, du fait de la dégradation croissante de l’environnement marin.

La situation des tourterelles, perroquets et passereaux (oiseaux percheurs), en particulier des espèces d’Asie du Sud-Est, s’est également sérieusement dégradée, en raison du déboisement intensif pratiqué dans des pays comme les Philippines.

Reptiles, amphibiens et poissons

Environ 25% des reptiles, 20% des amphibiens et 30% des poissons (essentiellement d’eau douce) sont classés dans les catégories menacées. Mais, étant donné qu’une faible proportion seulement de ces groupes a été évaluée, le pourcentage des espèces menacées pourrait être beaucoup plus élevé encore.

L’accroissement du nombre d’espèces menacées de reptiles, qui est passé de 253 en 1996 à 291 en 2000, résulte essentiellement d’une analyse approfondie de la situation des tortues d’eau douce, notamment d’Asie du Sud-Est. Dans ce groupe, en effet, le nombre des espèces Gravement menacées d’extinction est passé de 10 à 24 et celui des espèces Menacées d’extinction de 28 à 47. C’est la conséquence de leur utilisation massive dans les industries alimentaire et pharmaceutique. La chasse n’est ni réglementée ni contrôlée, et les prélèvements sont nettement supérieurs à ce que les populations peuvent supporter.

D’autres animaux d’Asie, comme les serpents et les salamandres, sont aussi largement exploités pour les besoins de la médecine traditionnelle chinoise, mais les effets de ce commerce et des autres pressions infligées à la plupart de ces espèces n’ont pas encore été évalués.

S’agissant des poissons, les changements sont en grande partie imputables à l’élargissement des données relatives aux requins et aux raies. Alors que l’édition de 1996 ne répertoriait que 32 espèces, la Liste rouge 2000 en contient 95; le nombre des espèces vulnérables est ainsi passé de 7 à 19 et celui des espèces menacées de 7 à 17.

Dans l’ensemble, la situation des espèces marines reste toutefois mal connue, seuls les mammifères, les oiseaux, les tortues et une poignées d’autres groupes ayant à ce jour fait l’objet d’évaluations systématiques.

Plusieurs espèces d’amphibiens ont disparu de manière subite et inexpliquée, notamment en Australie, au Costa Rica, à Panama et à Puerto Rico.

Invertébrés

Si la Liste rouge recense un nombre imposant d’invertébrés menacés (1 928 espèces), cela reste insignifiant si l’on considère que les invertébrés représentent 95% du total des animaux connus.

Situation des espèces végétales

La Liste rouge de l’UICN répertorie 5 611 espèces végétales menacées, dont un grand nombre d’arbres, ces derniers ayant fait l’objet d’évaluations plus approfondies. Si le nombre total des espèces menacées est très modeste au regard du nombre total des plantes existantes, c’est tout simplement parce que la plupart n’ont pas encore été étudiées sous l’angle des risques auxquels elles sont exposées (à peine 4% des espèces connues ont été évaluées).

Le seul groupe à avoir bénéficié d’une évaluation à peu près exhaustive est celui des conifères, dont 140 espèces (16% du total) sont menacées.

Des recherches conduites par The Nature Conservancy (non encore intégrées dans la liste) indiquent qu’un tiers des espèces végétales d’Amérique du Nord sont menacées.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS