Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Interdiction de la grenaille de plomb au Canada
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
tiny-house

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Dératisation : quel danger réel représente le rat ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
header
    Merci ShopAlike pour cette infographie qui nous donne des trucs et astuces pour transformer son balcon en potager. Avec l’arrivée du printemps, c’est plus que tentant de vouloir optimiser son espace et avoir la main verte !   source : shopalike Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Interdiction de la grenaille de plomb au Canada

A compter du 1er septembre 1999, l’utilisation de la grenaille de plomb est interdite pour chasser la plupart des oiseaux migrateurs considérés comme gibier dans toutes les régions du Canada. Cette interdiction ne s’applique pas à la bécasse des bois, au pigeon à queue barrée et à la tourterelle triste à l’extérieur des réserves nationales de faune.

L’utilisation de la grenaille de plomb a été interdite parce que, chaque année au pays, des milliers d’oiseaux migrateurs considérés comme gibier souffrent d’empoisonnement au plomb ou en meurent. Cette interdiction s’appuie sur des études scientifiques approfondies qui montrent que la sauvagine s’empoisonne en ingérant accidentellement de la grenaille de plomb tirée par des chasseurs. Les oiseaux prédateurs comme les aigles à tête blanche meurent aussi d’empoisonnement secondaire au plomb parce qu’ils se nourrissent d’oiseaux tués ou blessés par des munitions au plomb.

Le passage aux munitions non toxiques à l’échelle nationale a commencé il y a plusieurs années quand on a interdit la grenaille de plomb dans les réserves nationales de faune et les terres humides. En 1997, un programme de sensibilisation du public avait été lancé pour informer les Canadiens des dangers que représente pour les espèces sauvages l’ingestion de plomb. On estime que cette interdiction dans tout le pays réduira la quantité de plomb déversé dans l’environnement au rythme de 800 tonnes par année, diminuant ainsi le danger d’empoisonnement au plomb des espèces sauvages et assurant des habitats plus sains aux populations fauniques.

Plusieurs types de munitions non toxiques ont été mises au point et leur utilisation a été approuvée au Canada. Il s’agit notamment de la grenaille de bismuth, de la grenaille d’acier, de la grenaille d’étain, de la grenaille tungstène-fer, de la grenaille à matrice de tungstène et de la grenaille de tungstène-polymàre.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
45

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS