Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Hormones de croissance : l’Europe renouvelle son opposition
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   180 289 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Stop au plastique : les légumes gravés au laser
  2. La noblesse des tables en bois
  3. CO2 et Coupe du monde : alerte aux saucisses !
  4. En Nouvelle-Zélande, les chats interdits
  5. Fair Squared : les préservatifs vegan ...


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Hormones de croissance : l’Europe renouvelle son opposition

Se fondant sur l’examen de 17 études et d’autres données scientifiques récentes, le comité scientifique de l’Union européenne (UE) confirme que les hormones de croissance utilisées pour stimuler la croissance du bétail, créent un risque pour la santé des consommateurs.
Ce dernier avis en date fait suite à la réévaluation de 17 études, ainsi qu’à la prise en considération des dernières données scientifiques obtenues à partir d’autres sources pertinentes.
Ces 17 études avaient été lancées par la Commission européenne, en vue de combler les lacunes scientifiques décelées suite à la décision de l’organisation mondiale du commerce (OMC). En effet, en 1988 l’UE interdisait l’utilisation de 6 hormones pour stimuler la croissance des animaux d’élevage. Suite à la contestation de cette décision par les USA et le Canada, l’OMC estima, en 1997, que l’interdiction imposée par l’UE sur les importations de viandes et de produits traités avec des hormones de croissance, n’était pas conforme à l’accord sur l’application des mesures sanitaires et phytosanitaires.
En réponse l’UE fit évaluer les risques créés pour la santé humaine par les résidus d’hormones dans la viande de bœuf et les produits à base de viande bovine traitées. Le comité scientifique conclua en 1999, en 2000, puis à nouveau aujourd’hui que les hormones de croissance créent un risque pour la santé des consommateurs et qu’aucune dose journalière admissible ne peut être établie pour les six hormones étudiées.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS