Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Greenpeace poursuit son action à Sète
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  3. Expositions des enfants aux substances toxiques
  4. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  5. Dératisation : quel danger réel représente le rat ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Greenpeace poursuit son action à Sète

Greenpeace empêche, depuis hier matin, le déchargement d’une cargaison de bois provenant du Liébéria dans le port de Sète (sud de la France). Après 12 heures de blocage, l’organisation a reçu une ordonnance sur requête du tribunal de grande instance de Montpellier, lui sommant de quitter les lieux et de libérer le navire Agia Irène. Toutefois, le président n’a pas retenu de pénalité financière, alors qu’une demande de 6000$ par jour d’immobilisation avait été formulé par le commanditaire du navire bloqué.
En dépit des menaces de la justice, le 26 février au matin Greenpeace poursuit le blocage du déchargement. L’organisation écologiste, qui s’attend à être délogée dans la journée par les forces de l’ordre, se dit déçue par l’absence totale de réaction des autorités concernées par le dossier (ministères de l’environnement et des affaires étrangères) et note une absence de volonté politique dans le domaine de la protection des forêts anciennes.
Pour Greenpeace, à 2 mois de la convention sur la diversité biologique (8 au 19 avril 2002), le gouvernement français doit enfin prendre ses responsabilités et montrer dès aujourd’hui, sa volonté de mettre en place les décisions prises lors du Sommet de la Terre de Rio de Janeiro en 1992, pour la protection de la biodiversité.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
15

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS