Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Greenpeace demande à l’union européenne des mesures pour éviter d’autre Erika
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
tiny-house

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Dératisation : quel danger réel représente le rat ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
header
    Merci ShopAlike pour cette infographie qui nous donne des trucs et astuces pour transformer son balcon en potager. Avec l’arrivée du printemps, c’est plus que tentant de vouloir optimiser son espace et avoir la main verte !   source : shopalike Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Greenpeace demande à l’union européenne des mesures pour éviter d’autre Erika

Un mois après le naufrage de l’Erika au large des côtes bretonnes, Greenpeace demande à l’Union Européenne d’adopter une série de mesures qui permettront de faire porter sur les compagnies pétrolières la responsabilité des accidents et pollution par les hydrocarbures.

Pour l’association, il est indispensable que l’Europe impose des règles en matière de responsabilité et de sécurité des transports maritimes. A ce titre, elle demande avant la fin de l’année 2000 :

- le renforcement et l’obligation des inspections au port,

- le contrôle des sociétés de classification,

- la publication et le libre accès aux résultats des contrôles et inspections,

- d’interdire l’accès des ports européens à tous les bateaux sous pavillon de complaisance,

- d’interdire en Europe la commercialisation des produits que les pavillons de complaisance transporte,

- la fermeture des entreprises européennes qui contribuent à l’existence administrative des pavillons de complaisance.

En outre pour B. Rebelle directeur de Greenpeace France, “ Il est urgent d’identifier les espaces de haute valeur environnementale dont l’accès devra être formellement interdit à la navigation commerciale “.

Toutefois, même si toutes ces mesures étaient adoptées, ce qui est utopique, il ne faut pas oublier que les marées noires ne représentent que 10 % des rejets d’hydrocarbures en mer, le reste provenant des dégazages, du raffinage et de l’extraction depuis les plates-formes, etc… Seule une législation internationale stricte, et avec des moyens pour veiller à son application, peut prendre en compte l’ensemble des différentes étapes de l’exploitation pétrolière et ainsi limiter les rejets.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 28 janvier 2000 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
18

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS