Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Grande première entre bergers, éleveurs et protecteurs de la nature
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
french-kiss

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  2. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  3. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  4. Les ampoules LED : ampoules du troisième millénaire
  5. Un tout nouvel anti-âge signé Nu Skin


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Grande première entre bergers, éleveurs et protecteurs de la nature

Pour la première fois, les 18 et 19 janvier 2003, les protecteurs de la nature attachés à l’avenir du pastoralisme et les bergers et éleveurs respectueux de la biodiversité se sont retrouvés lors des 1ères rencontres nationales de l’écopastoralisme.

Cette démarche, particulièrement importante, s’inscrit dans un contexte où les responsables agricoles et politiques locaux ne perdent pas une occasion de communiquer, par médias interposés, sur l’impossible cohabitation entre prédateurs et pastoralisme. Mais ne pensez pas que ces rencontres ont été initiées par l’Etat, ou une de ses administrations, afin de tenter de résoudre les problèmes qui rongent l’élevage montagnard (dévalorisation des produits, du métier, difficultés économiques…) et menace la présence durable des grands prédateurs (loups, lynx, ours), non !! l’organisation est à mettre au compte de France Nature Environnement (FNE) et de l’ACP (Association pour la cohabitation pastorale).

La représentativité des signataires du document final, avec notamment l’association des bergers des Hautes-Alpes, l’association pour la cohabitation pastorale (bien implantée dans les Pyrénées) et la fédération des associations de protection de l’environnement FNE, montre, que si l’on s’en donne la peine, il est possible de trouver des interlocuteurs de valeur, qui dépassent les clivages politiques et syndicaux habituels, pour se tourner vers l’avenir d’une manière objective et moderne. En effet, le communiqué final, signé par l’ensemble des participants est sans ambiguité :

‘… Ensemble, bergers, éleveurs, militants de la protection de la nature, nous déclarons que la réapparition des grands prédateurs est une épreuve supplémentaire mais une épreuve de vérité. Ou nous saurons habiter la montagne en prenant en compte les nouveaux enjeux de la société tout entière – dont la défense de la biodiversité -, ou le pastoralisme en souffrira. Ensemble, nous demandons au gouvernement :

- de maintenir l’élevage de montagne ;

- de mettre en place de façon pérenne les mesures permettant de valoriser une production de qualité (fromage « dé Pescaous », « broutard du pays de l’ours »…) ;

- de valoriser le métier de berger (développement et harmonisation de la formation, aides à l’embauche…) ;

- de s’impliquer durablement dans les mesures d’accompagnement de la présence des grands prédateurs en alliant compensation et prévention ;

- d’assurer la présence à long terme du loup, de l’ours et du lynx dans nos massifs.

Il y a urgence : c’est avant la saison d’estive 2003 qu’il faut agir. Enfin, nous attendons de la commission d’enquête parlementaire sur le loup et le pastoralisme qu’elle intègre l’ensemble de ces demandes. …’

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 21 janvier 2003 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS