Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Fraude à la déclaration d’importation de substances (Canada)
L'éco-photo de la semaine
colibri

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes

Formation aux métiers de la nature
Chiffre Clé
· 14,2% de l’énergie en France est renouvelable ·
La part des énergies renouvelables (EnR) dans la consommation finale brute d’énergie en France [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Homologation route pour une voiture ...
  2. Isolation : les toitures gagnent aussi à être ...
  3. Et pendant ce temps là à Fukushima
  4. Depuis le 19 août on puise dans les réserves
  5. Voitures électriques : pourquoi les ventes ne ...

Focus Sur
requins
Plus beau qu’un requin, tu meurs !

Le dossier du mois
PNPP purin d'ortie
L’assouplissement de la législation concernant la production et diffusion d’alternatives aux pesticides, obtenues à partir de plantes (décoction, infusion, macération et autres fermentations), était un souhait de longue date des paysans tenant d’une agriculture plus respectueuse de l’environnement. Fin juillet, le vote en deuxième lecture de la loi d’avenir agricole a permis cette évolution en cessant de considérer les officielles « préparations naturelles peu préoccupantes (PNPP) » [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Fraude à la déclaration d’importation de substances (Canada)

Le règlement sur la déclaration des substances consiste à s’assurer qu’aucune nouvelle substance n’est importée au Canada, à une échelle commerciale, avant l’évaluation des risques posés pour l’environnement et la santé publique.

La Compagnie Akzo Nobel Chemicals Ltd., dans l’Ontario, a omis de faire cette déclaration, d’où d’importants retards dans l’évaluation pertinente de ces produits chimiques. Par la suite, en évaluant le produit chimique, on a établi qu’il était toxique pour le milieu aquatique et assujetti à des contrôles antipollution plus stricts.

Après avoir reconnu les faits devant un tribunal, le 21 janvier 2000, la société a été condamnée à payer une amende de 30 000 $ et à fournir 15 000 $ supplémentaires au Plan de gestion des pêches de la Credit River Conservation pour les projets d’amélioration du bassin hydrographique, et 15 000 autres à une association industrielle, afin d’offrir une formation en matière d’observation des règlements environnementaux.

C’est la première fois qu’on condamne au Canada une compagnie, en vertu du règlement sur la déclaration des substances (en vigueur depuis mars 1994).

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 25 janvier 2000 à 12:00

3065 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
11

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS