Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Exploitation illégale de bois en Amazonie
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Recycler son ordinateur pour ne plus extraire d’or
  2. Stop au plastique : les légumes gravés au laser
  3. CO2 et Coupe du monde : alerte aux saucisses !
  4. Fair Squared : les préservatifs vegan ...
  5. Une centrale nucléaire flottante en Russie


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Exploitation illégale de bois en Amazonie

Selon des données du gouvernement brésilien, 80% du bois de l’Amazonie est coupé illégalement menant à la destruction de la forêt, à l’invasion des parcs nationaux et des terres indigènes, au travail mal rétribué et à l’évasion fiscale.

Pour Greenpeace qui a dénoncé ces faits, le 15 décembre 1999, l’abattage de variétés à haute valeur commerciale cause des feux de forêt, qui transforment de grandes régions de l’Amazonie en ranchs et fermes à bétail. En outre, l’association rappelle que 84 % du bois exploité sur place est utilisé directement au Brésil, et que ce pays cautionne ainsi la destruction de la forêt.

La semaine dernière, Greenpeace et l’agence brésilienne de l’environnement (Ibama) ont marqué avec une encre ultraviolette invisible, du bois illégal destiné à l’entreprise japonaise Eidai, démontrant ainsi la commercialisation de bois illégal.

Sur un tract, Greenpeace recommande l’achat exclusif de bois de construction certifié par le Conseil de gestion de la forêt (FSC), et que celui-ci provienne de zones contrôlées et gérées de manière durable.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS