Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Expérimentation : le maïs transgénique compromet les tests bio
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
tiny-house

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Dératisation : quel danger réel représente le rat ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
header
    Merci ShopAlike pour cette infographie qui nous donne des trucs et astuces pour transformer son balcon en potager. Avec l’arrivée du printemps, c’est plus que tentant de vouloir optimiser son espace et avoir la main verte !   source : shopalike Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Expérimentation : le maïs transgénique compromet les tests bio

Au moins quatre essais de maïs OGM risquent de compromettre un programme de sélection de maïs biologique, prévu sur plusieurs années, en Midi-Pyrénées.

Par ses pratiques, l’agriculture bio démontre qu’il est possible de cultiver du maïs sans recourir aux pesticides et à la fertilisation chimique, qui polluent les sols et l’eau. Or, à proximité d’expérimentation en maïs biologique, la tenue de tests de maïs transgénique, résistant à des insectes et à un herbicide, risque de compromettre les efforts que la filière bio fait pour développer de nouvelles variétés adaptées à son mode de production. De nombreuses études montrent en effet que le pollen du maïs peut être disséminé à plus de 500 mètres, avec le risque de contaminer les cultures avoisinantes.

La fédération nationale d’agriculture biologique (FNAB) et le groupement de développement de l’agriculture bio (GDAB) considèrent qu’il s’agit là d’une atteinte inadmissible aux efforts déployés pour pallier le désintérêt des semenciers en terme de sélection biologique.

Alex Belvoit

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
22

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS