Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Europe : vers une législation sur l’étiquetage des OGM plus stricte
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   180 289 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Stop au plastique : les légumes gravés au laser
  2. La noblesse des tables en bois
  3. L’UFC Que Choisir le prouve : la voiture ...
  4. CO2 et Coupe du monde : alerte aux saucisses !
  5. En Nouvelle-Zélande, les chats interdits


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Europe : vers une législation sur l’étiquetage des OGM plus stricte

Le Conseil des ministres de l’agriculture de l’Union européenne (UE) s’est mis d’accord, le 28 novembre, sur une réglementation plus stricte en matière d’organismes génétiquement modifiés (OGM) dans les aliments. Si, dans les mois à venir, l’accord obtenu est adopté par les eurodéputés, l’Europe bénéficiera de la réglementation la plus stricte du monde, sur l’étiquetage des aliments transgéniques dans l’alimentation humaine et animale.

En effet, pour la première fois, les aliments transgéniques pour animaux seront étiquetés et plus aucun OGM ne pourra pénétrer le marché européen sans être étiqueté. Ainsi, tous les aliments et ingrédients transgéniques produits à partir d’OGM, y compris le sucre, l’huile et l’amidon, devront être étiquetés de façon claire. Le seuil d’étiquetage devrait passé de 1 à 0.9% et une procédure permettra de l’abaisser encore plus pour des produits alimentaires impliquant des OGM vivants.

Simultanément, une autre réglementation devrait mettre en place une traçabilité permettant de suivre les aliments et ingrédients qui sont, contiennent ou ont été produits à partir d’OGM, tout au long de la chaîne de transformation jusqu’au produit fini dans les commerces.

Par contre, on peut regretter comme le note Greenpeace, le rejet des propositions danoises visant à imposer l’étiquetage des produits dérivés d’animaux nourris avec des OGM, comme la viande, le lait et les œufs. Enfin, un seuil de contamination accidentelle des aliments, de 0,5%, par des OGM non-autorisés dans l’UE est autorisé.

L’ensemble des pays de l’UE ont voté pour cette nouvelle réglementation à l’exception de l’Autriche, du Luxembourg et du Royaume-Uni. Le Royaume-Uni souhaitait l’adoption d’une réglementation moins contraignante pour les OGM, tandis que l’Autriche et le Luxembourg prônaient une position plus ferme, proche de celle adoptée par le Parlement européen en juillet 2002 (étiquetage de tous les aliments contenants plus de 0,5% d’OGM).

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS