Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Enrésinement et sylviculture intensive dans la forêt du Morvan (France)
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
tiny-house

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Dératisation : quel danger réel représente le rat ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
header
    Merci ShopAlike pour cette infographie qui nous donne des trucs et astuces pour transformer son balcon en potager. Avec l’arrivée du printemps, c’est plus que tentant de vouloir optimiser son espace et avoir la main verte !   source : shopalike Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Enrésinement et sylviculture intensive dans la forêt du Morvan (France)

La forêt du Morvan, d’environ 124.000 hectares en majorité privé, subit depuis 1960 des plantations massives de résineux (principalement des douglas). Cet enrésinement est mené principalement par des banques, des sociétés d’assurance et des caisses de retraite avec en avant garde la Caisse d’épargne de Paris et l’assureur AXA.

De 28% d’enrésinement en 1982 on est passé à 45% en 1999. Un taux de 62% est atteint localement sur la commune de Arleufe, dans la Nièvre, où la Caisse d’épargne de Paris vient d’enrésiner 2000 hectares.

Malgré des améliorations de la législation, la situation n’évolue guère, car seule la sylviculture intensive est subventionnée et les propriétaires n’ont aucune obligation de gestion. A ce rythme, si rien n’est fait pour définir correctement les droits et les devoirs des propriétaires, la forêt originelle du début du XXème siècle disparaîtra dans les 15 ans à venir.

Tandis que l’exploitation des parcelles plantées dans les années 60 commence, l’inquiétude est grande, la biodiversité de la forêt s’amenuise alors que dans le même temps les villages se vident (l’industrialisation de la forêt permettant de remplacer 11 bucherons par une seule machine), etc…

Le principal espoir de sauver cette forêt vient de la future loi d’orientation forestière votée au début de l’an 2000 (qui devrait intégrer la dimension environnementale dans la gestion économique des forêts).

source : comité de soutien aux feuillus du Morvan (0 385 862 602)

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
122

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS