Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » En 3 semaines, 3 incidents pour le nucléaire
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   180 289 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Stop au plastique : les légumes gravés au laser
  2. La noblesse des tables en bois
  3. L’UFC Que Choisir le prouve : la voiture ...
  4. CO2 et Coupe du monde : alerte aux saucisses !
  5. En Nouvelle-Zélande, les chats interdits


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






En 3 semaines, 3 incidents pour le nucléaire

Un incendie s’est déclaré à la centrale nucléaire de Cattenom, en Moselle, provoquant l’arrêt d’un des 4 réacteurs que compte la centrale.

Selon l’autorité de sûreté nucléaire (ASN) l’incendie s’est déclaré vers 12h15 dans un local contenant des câbles électriques. Arrivés sur place en une vingtaine de minutes, les pompiers ont déclaré l’incendie éteint à 14h25, tandis que le réacteur n°2 était mis à l’arrêt pour plusieurs jours. Toujours selon l’ASN, aucun blessé n’est à déplorer, de même qu’aucune conséquence pour l’environnement n’a été enregistrée. L’ASN a classé cet accident au niveau 1 sur l’échelle internationale des événements nucléaires (INES), qui en compte 7. Par ailleurs, notons que ce réacteur venait juste d’être redémarré (le 8 mai) après avoir été mis à l’arrêt le 13 mars pour maintenance et rechargement en combustible.

S’ils sont peu médiatisés, les incidents dans les centrales nucléaires n’en sont pas pour autant peu fréquents. Ainsi, alors que le gouvernement se prépare au lancement d’une nouvelle génération de réacteur, les incidents et autres dysfonctionnements auraient plutôt tendance à s’accumuler (Blayais dans la nuit du 25 au 26 avril, Saint-Laurent le 13 mai et ce jour à Cattenom). Fort heureusement, jusqu’à présent ces incidents sont quasi sans conséquence. Toutefois, le réseau Sortir du nucléaire rappelle que les centrales nucléaires françaises ne répondent pas aux normes de sécurité incendie, et que leur mise en conformité ne sera pas achevé avant 2006. Parmi les maillons faibles des dispositifs de sécurité, la rapidité des équipes d’interventions est très perfectible. Alors que la tolérance est de 15 minutes maximum entre l’alerte et l’intervention, le résultat de cette course contre la montre reste très alléatoire avec des temps atteignant plus de 3 fois le délai normal. Les conséquences d’un incendie peuvent être dramatiques : dissémination de matières radioactives dans l’environnement, atteinte à la sûreté de l’installation, voire même fusion du réacteur (cf Tchernobyl).

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS