Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Elevage de vison en totale illégalité (France)
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. Réchauffement climatique : « Quand vous êtes ...
  4. La Banque en ligne : avenir de notre système ...
  5. Innovation et tradition pour un revêtement ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Elevage de vison en totale illégalité (France)

L’élevage de vison de Gumbrechtshoffen dans le Bas-Rhin est en totale illégalité depuis de nombreuses années, sans que l’administration ne semble sans inquiéter outre mesure. Alors qu’à sa création en 1978, l’arrêté préfectoral avait été pris pour 600 reproducteurs (soit 3000 visons), actuellement l’élevage en compte environ 15 000 (officiellement déclaré).

Les conditions d’élevages sont à l’unisson, fond des cages en grille (meurtrissant les pattes palmées des animaux), sol de l’installation non bétonné avec infiltration des déjections, fumier retiré non régulièrement, couverture insuffisante, gazage des animaux au dioxyde de carbone les faisant agoniser durant 1/4 d’heure, pollution d’une rivière de 1ère catégorie, etc…

Grâce à l’action de l’association TALIS et au mécontentement de certains riverains, les choses évoluent. L’élevage a déposé en novembre 1998 une demande pour régulariser le nombre d’animaux et pouvoir l’augmenter de 2000 (soit un total de 17 000). Suite à l’enquête publique, le commissaire enquêteur a rendu en janvier un avis défavorable, tandis que le comité d’hygiène se montre favorable à la régularisation de l’installation, mais pas à son extension de 2000. Bref aujourd’hui la décision finale appartient à la préfecture, et l’arrêté de régularisation (ou non) doit être pris avant le 1er octobre.

Il semblerait que la signature d’un arrêté de régularisation soit probable, le permis de construire pour la mise en conformité des locaux est déjà accepté et la sous-préfecture locale a plutôt eue, jusqu’à prèsent, une attitude complaisante envers l’élevage.

Pour le maire du village, même si l’élevage est mis en conformité, les problèmes d’odeurs ne seront pas résolus. Enfin pour TALIS, le but rechercher est clair : faire fermer l’élevage pour mettre fin à la souffrance des animaux et à ce fonctionnement scandaleux; aussi l’association n’attendra pas la décision au delà du délai légal, et engagera dès que possible une action en justice à l’instar de certains riverains qui envisageraient une action civile individuelle.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
blandine schneider
23 août 2015 - 23 h 40 min

Pour que cesse cette barbarie inutile



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
357

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS