Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Elargissement de l’UE et trafic des espèces
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
MSC

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  2. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  3. Les voitures les moins polluantes en 2017
  4. Un tout nouvel anti-âge signé Nu Skin
  5. Aquashell, le spécialiste des habitats flottants


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Elargissement de l’UE et trafic des espèces

Afin d’éviter que l’adhésion à l’Union Européenne (UE) de 13 nouveaux pays ne soit synonyme d’augmentation du commerce illégal des espèces de faune et de flore, un rapport commandité par la Commission européenne et réalisé par TRAFFIC (programme conjoint du WWF et de l’UICN – Union mondiale pour la nature) analyse la mise en œuvre et les aides nécessaires pour une meilleure application de la législation.

Bien que tous les pays candidats (Bulgarie, Chypre, Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Malte, Pologne, République Tchèque, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Turquie) soient signataires de la CITES (convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction), le rapport relève que certains participent pour une part importante au commerce international d’espèces européennes, mais également d’Asie, d’Afrique et d’Amérique du Sud. Dans ces pays, les mesures d’application de la réglementation sont souvent insuffisantes, étant donné le manque d’outils nécessaires à la répression du commerce illégal et à l’instauration complète de la CITES.

Selon Caroline Raymakers, directrice de TRAFFIC Europe, ‘… avec l’élargissement de l’UE, la responsabilité des contrôles des entrées et sorties d’espèces vers et en provenance de la Communauté va se déplacer vers ces nouveaux Etats Membres. Dans les années à venir, un travail considérable doit être fait pour s’assurer que des relations étroites soient crées entre les services des douanes de ces pays et de l’UE. Ceci, afin de permettre une détection plus efficace des cargaisons contenant des espèces illégalement acquises.’

Pour le commerce des espèces illégalement acquises, la République Tchèque, la Pologne et Malte sont les pays les plus souvent mentionnés. Ainsi, en République Tchèque, 11 840 saisies ont été enregistrées de 1992 à 1999, essentiellement des plantes et des reptiles; Malte a enregistré 1 912 saisies, principalement des reptiles, des plantes et des oiseaux; en Pologne de 1998 à 2000, plusieurs cas de commerce illégal ont été mentionnés (ivoire, corail, tortues, peaux d’ours, caviar…). Aussi, afin d’aider les pays candidats à instaurer une gestion efficace du commerce de la vie sauvage, TRAFFIC, avec le soutien du WWF et du ministère autrichien de l’environnement, va ouvrire un nouveau bureau ce mois-ci en Hongrie.

Par ailleurs, dans le cadre des échanges commerciaux légaux, les sources d’approvisionnement en espèces protégées par la CITES sont potentiellement suspectes pour certains des futurs membres de l’UE. Ainsi, on peut noter :

- la Bulgarie et la Roumanie, qui ont pour spécialité l’exportation de caviar issu de l’espèce la plus rare de l’esturgeon : le béluga (4 tonnes en 1999). La Pologne et la Turquie sont également concernées avec 11 tonnes de caviar (soit 30% du commerce mondial en 1999) qui y ont transité.

- en 1999, la République Tchèque était le leader du commerce de spécimens vivants de perroquets, via l’exportation de 800 oiseaux (quasiment 50% du commerce mondial répertorié de ces espèces). Selon les déclarations, la plupart des spécimens (93%) est élevée en captivité et peut donc faire l’objet d’un trafic à des fins commerciales (ce qui n’est pas le cas pour des spécimens sauvages). Cependant, l’identification claire des animaux nés en volières reste un gros problème.

- la Hongrie est un pays de transit important pour les produits du cuir à base de peaux de reptile.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS