Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Eaux de consommation et épandage de fumier (Québec)
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
MSC

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  2. Les voitures les moins polluantes en 2017
  3. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  4. Prime énergie : quelle marche à suivre pour ...
  5. Aquashell, le spécialiste des habitats flottants


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Eaux de consommation et épandage de fumier (Québec)

Le ministre de l’Environnement québecois a annoncé le 26 avril 2001, l’intensification des inspections aériennes et terrestres des territoires agricoles situé dans des régions en surplus de fumier. Les bassins concernés sont ceux des rivières Chaudière, Etchemin, Bayonne, Boyer, L’Assomption, Yamaska et Nicolet.

Selon le ministre, une première série de contrôles aériens sera effectuée, à la veille de la période d’épandage des prochaines semaines pour vérifier la conformité des ouvrages d’épandage. Une seconde période de surveillance est également prévue après le 1er octobre.

Pour mémoire, rappelons que le règlement sur la réduction de la pollution d’origine agricole vise à minimiser les impacts des productions animales sur l’environnement en prévoyant l’entreposage étanche des déjections animales et en encadrant davantage les activités d’épandage sur les terres en culture. Il rend notamment obligatoire la production d’un plan agro-environnemental de fertilisation et la tenue d’un registre d’épandage. Il limite également l’épandage des déjections animales en dehors des périodes de culture ou après le 1er octobre, à moins que le plan établit ne fixe une autre date.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 11 mai 2001 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS