Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Dire STOP à 40 kilos de prospectus annuels
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Dire STOP à 40 kilos de prospectus annuels

Chaque année, plus de 40 kilos de pubs et autres prospectus s’entassent dans nos boîtes aux lettres. Le coût écologique et économique est énorme.

L’enjeu environnemental est de taille : 40 kg de prospectus, c’est 40 kg de papier pour lesquels il faut, selon le procédé, de 20 à 40 kg de bois, 200 à 600 litres d’eau, entre 120 et 240 Kwh d’électricité, de l’encre (riche en métaux lourds) et de nombreux adjuvants et colorants selon le type de papier. Economiquement, la fabrication de ces 40 kg de publicité correspond à un minimum de 62 euros hors distribution, facturée indirectement aux consommateurs lors de leurs achats.

Une fois la pub ‘consommée’ ou ‘non-consommée’, pour celles qui passent directement de la boîte aux lettres à la poubelle, il faut ajouter le coût du traitement : collecte, transformation et valorisation éventuelles (papier recyclé…) ou destruction (incinération). Ici encore le coût environnemental et économique est important (environ 4 euros pour nos 40 kg de prospectus) et assumé par la collecticité, soit les particuliers au travers des différents impôts et taxes.

En septembre 2003, à La Baule lors des 7èmes Assises nationales des déchets, la ministre de l’écologie et du développement durable déclarait la guerre aux prospectus publicitaires et annonçait l’apposition, dès octobre 2003, d’une étiquette Stop Pub par les particuliers volontaires sur leur boîte aux lettres.

Si l’idée n’est pas neuve, localement depuis quelques années des associations proposaient déjà des autocollants antipub, une opération de grande envergure ne peut être que positive. Pourtant, aujourd’hui, rien de neuf, silence radio… mais si l’Etat ne semble rien vouloir faire, le portail Univers-nature reprend à son compte l’idée et… avec le soutien de tous, entend en faire une opération de grande envergure.

A ce titre, Univers-nature publie un dossier très complet sur la publicité non-sollicité dans les boîtes aux lettres et par fax et propose plusieurs solutions pour, si ce n’est la stopper, au moins la réduire fortement et stopper sa progression. Pour les boîtes aux lettres, on retrouve l’autocollant Stop Pub accompagné d’une mention explicite ‘+ de 40 kg de papier économisé’.

Souvent ignoré des distributeurs il y a dix ans, l’autocollant est de mieux en mieux respecté aujourd’hui, et permet de ne plus recevoir le courrier non-adressé (publicités, prospectus et journaux d’annonces distribués systématiquement). Si le particulier y gagne par la réduction des déchets et le risque évité de ne pas apercevoir un courrier dans le paquet de pub quotidien… la collectivité n’est pas en reste (40 kg de papier, c’est 4 euros de collecte et valorisation).

Pour lire le dossier, recevoir l’autocollant, relayer

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 08 janvier 2004 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
chloe
13 décembre 2015 - 12 h 31 min


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
77

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS