Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Destruction des forêts anciennes
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Prime énergie : quelle marche à suivre pour ...
  2. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  3. Les voitures les moins polluantes en 2017
  4. Aquashell, le spécialiste des habitats flottants
  5. Le top 3 des gestes pour protéger l’environnement


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Destruction des forêts anciennes

Le 20 octobre 1999, Greenpeace à rendu public un rapport qui répertorie les principaux exploitants forestiers mondiaux participant à la destruction des dernières forêts anciennes (forêt d’origine naturelle, peu touchée par les activités humaines). Le document mentionne de façon détaillée les principales compagnies qui exploitent et vendent des produits bois (papier, pâte à papier, sciages, grumes, contreplaqués…) en provenance du Brésil, de Guyane, du Chili, du Surinam, du Cameroun, du Gabon, d’Indonésie, de Papouasie Nouvelle-Guinée, des Iles Salomon, du Canada et de Russie.

Ces puissantes compagnies totalisent à elles seules presque la moitié du total des bois ronds produits annuellement par ces pays. Elles ont accès à une superficie de forêts couvrant plus de 80 millions d’hectares soit une aire 1,5 fois supérieure à celle de la France. Ces forêts uniques au monde sont coupées à blanc afin de produire de la pâte à papier (tel que les dernières forêts anciennes pluviales de Colombie Britannique au Canada) ou des copeaux de bois (comme pour les forêts anciennes du Chili). Dans beaucoup de pays, au Brésil, en Russie comme en Asie du Sud Est, le commerce illégal de bois est hélas considéré comme la norme. Les territoires indigènes sont violés, il n’existe aucun plan d’aménagement durable. Néanmoins, à titre d’exemple, le rapport mentionne plusieurs compagnies qui se sont déjà engagées dans une voie d’exploitation durable. En publiant ce rapport au niveau mondial, l’association espère que les plus gros consommateurs de produits en provenance de forêts anciennes s’engageront dans la voie d’une véritable politique de gestion durable afin de plus participer à la destruction du dernier cinquième de forêts anciennes de la planète ou l’on trouve encore entre 50 et 90% de la biodiversité de la

planète.

Parmi ces gros consommateurs, on trouve des entreprises françaises telles que Lapeyre, Pinault ou Castorama

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS