Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Des éoliennes et des barrages au Québec
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   180 289 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Stop au plastique : les légumes gravés au laser
  2. La noblesse des tables en bois
  3. CO2 et Coupe du monde : alerte aux saucisses !
  4. En Nouvelle-Zélande, les chats interdits
  5. Fair Squared : les préservatifs vegan ...


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Des éoliennes et des barrages au Québec

Le Groupe Axor qui exploite des parcs éoliens au Québec propose de jumeler les éoliennes aux centrales hydroélectriques.

Ce jumelage de moyens de production d’électricité permettrait quand il y a du vent et que les éoliennes produisent de l’électricité, de remplir les réservoirs des barrages, tandis qu’en absence de vent, de continuer à produire de l’énergie électrique avec les centrales hydrauliques. Ce scénario est également promu par le constructeur éolien Hélimax ainsi que l’association canadienne de l’énergie éolienne.

Paradoxalement, cette déclaration d’Axor intervient simultanément à son constat d’insatisfaction économique de ses parcs éoliens, toutefois nuancée par la technologie désuète utilisée. Les aérogénérateurs, que le groupe exploite, utilise la technologie dite « à pas fixe » qui ne permet pas aux pales de modifier leur position en fonction de la vitesse des vents, faisant chuter le rendement et donc la production des machines.

Alex Belvoit

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 29 avril 2004 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS