Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Dérogations de rejet en eau, pour le nucléaire
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. La Banque en ligne : avenir de notre système ...
  4. Innovation et tradition pour un revêtement ...
  5. Les ampoules LED : ampoules du troisième millénaire


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Dérogations de rejet en eau, pour le nucléaire

Suite aux conditions climatiques actuelles, plusieurs réacteurs nucléaires ont vu leur puissance réduite ou leur production arrêtée (cf actu du 25/07/2003). Néanmoins, pour éviter des coupures d’alimention, EDF a demandé, pour certaines de ses centrales nucléaires, la possibilité de modifier temporairement les conditions de rejets des eaux servant au refroidissement des réacteurs.

Aujourd’hui, les ministres chargés de l’industrie, de l’environnement et de la santé ont fixé par arrêté ministériel de nouvelles conditions de rejets, valable jusqu’au 30 septembre 2003, et dans la stricte mesure où les besoins de production électrique le nécessitent. Concrètement des rejets à 29 degrés sont dorénavant possibles pour certaines installations.

Ce chiffre n’est pas anodin, car en janvier 1999, pendant l’enquête publique sur les autorisations de rejet et prise d’eau de la centrale nucléaire de Saint-Alban/St Maurice (Isère), le ministère de l’environnement, de l’époque, déclarait : ‘ Le suivi hydroécologique sur l’effet du réchauffement du haut Rhône au niveau du Bugey met clairement en évidence l’impact du réchauffement sur les populations aquatiques : à 15°C, les poissons quittent progressivement les bordures, à 25°C les animaux les plus gros désertent la zone et à 29°C on assiste à l’effondrement des espèces.’

Pour le Réseau ‘Sortir du nucléaire’ ces dérogations sont scandaleuses et vont réchauffer un peu plus les fleuves et rivières de France au détriment de la faune et de la flore, ceci, sans qu’un vaste programme d’économie d’énergie n’est même été évoqué.

La faune et la flore des rivières risquent donc de payer très cher la dépendance française vis à vis du nucléaire, la quasi absence des énergies renouvelables (solaire, éolien) en France et une politique qui tend à générer une surconsommation énergétique.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS