Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Dérogations de chasse : le Gouvernement dans l’impasse !
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
tiny-house

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
header
    Merci ShopAlike pour cette infographie qui nous donne des trucs et astuces pour transformer son balcon en potager. Avec l’arrivée du printemps, c’est plus que tentant de vouloir optimiser son espace et avoir la main verte !   source : shopalike Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Dérogations de chasse : le Gouvernement dans l’impasse !

Les dérogations pour chasser l’oie cendrée et les grives, prisent par la ministre de l’écologie viennent d’être suspendues par le Conseil d’Etat. En effet, le 4 février 2003, le gouvernement, par l’intermédiaire de la ministre de l’écologie R. Bachelot, avait prit 2 arrêtés qui accordaient des dérogations de chasse pour l’oie cendrée et les 4 espèces de grives dans certains départements, durant février (cf l’article correspondant). Néanmoins, le milieu associatif de la protection de la nature a été très rapide, puisque sur un recours du ROC (ligue pour la préservation de la faune sauvage et la défense des non-chasseurs) le Conseil d’Etat vient de suspendre les arrêtés du ministère et de condamner l’Etat à verser 1000 euros à l’association.

Une fois de plus, le Conseil d’Etat s’appuyant sur la législation, a permis de s’opposer à des décisions compromettant l’avenir des oiseaux migrateurs. Il reste maintenant au Gouvernement, à l’heure où il tente d’imposer le respect de la loi à tous, de réussir à faire respecter la fermeture de la chasse aux oiseaux migrateurs à la partie extrêmiste des chasseurs, qui défie ouvertement, depuis plusieurs années, l’Etat de droit. S’il y parvenait, cela serait une première et un signe fort en direction de la majorité des chasseurs et des protecteurs de la nature, en faveur d’un climat plus serein.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
13

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS