Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Déchets hospitaliers : l’Irlande choisie la stérilisation
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. La Banque en ligne : avenir de notre système ...
  4. Innovation et tradition pour un revêtement ...
  5. Les ampoules LED : ampoules du troisième millénaire


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Déchets hospitaliers : l’Irlande choisie la stérilisation

Les hôpitaux publics d’Irlande génèrent environ 10 000 tonnes de Déchets d’activités de soins (DAS). Comme dans la presque totalité des pays, ces déchets étaient jusqu’à prèsent incinérés, toutefois, un contrat de 10 ans vient d’être signé pour prendre en charge le traitemet de ces déchets. 95 % d’entre eux seront stérilisés grâce à un système fonctionnant avec de la vapeur, puis mis en décharge. Le reste, pièces anatomiques d’origine humaine et substances cytotoxiques (agents toxiques pour une ou plusieurs cellules), sera incinéré à l’étranger.

Les technologies de traitement sans incinération sont plus saines et plus propres que l’incinération, et bien souvent plus économiques.

Pour mémoire, le fonctionnement des incinérateurs constitue une solution non-exempte de danger pour l’environnement et la santé publique, avec notamment des émissions de polluants comme les dioxines.

Ainsi, le Comité de prévention et de précaution, dépendant du ministère de l’Environnement, estimait en 1998 que les dioxines tuaient chaque année, en France, entre 1800 et 5200 personnes par cancer, tandis qu’une étude réalisée en 2002, pour la région Rhône-Alpes, estime que ‘…globalement, des risques significatifs pour les populations exposées sont observés pour deux types de malformations : les anomalies chromosomiques et les autres malformations majeures’.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS