Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Déchets de l’Erika
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Recycler son ordinateur pour ne plus extraire d’or
  2. Stop au plastique : les légumes gravés au laser
  3. CO2 et Coupe du monde : alerte aux saucisses !
  4. Fair Squared : les préservatifs vegan ...
  5. Une centrale nucléaire flottante en Russie


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Déchets de l’Erika

La modification du procédé de traitement des déchets issus du naufrage de l’Erika a conduit Total-Fina-Elf à revoir le budget consacré à cette opération. Ce dernier, entièrement pris en charge par le groupe et initialement estimé à 200 millions de francs, est aujourd’hui réévalué à 350 millions de francs. Les opérations de traitement des déchets devraient s’achever fin 2003 et auront nécessité de créer une installation de traitement pour plus de 200 000 tonnes de déchets très hétérogènes.

La réalisation de l’usine de traitement, démarrée en novembre 2000, a pris plusieurs mois, toutefois, si le procédé de traitement a prouvé son efficacité sur les sables et granulats, il a également mis en évidence la présence de vase dans des proportions plus importantes que prévu. Une adaptation du procédé et des modifications de l’installation sont donc en cours. Parmi les mesures décidées figurent notamment la création d’un stockage ‘ tampon ‘ d’environ 10 000 m2 au sein de la raffinerie de Donges et la mise en place d’une unité de traitement des boues avant leur incinération dans un centre spécialisé.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS