Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » De nouvelles avancées pour la protection de la couche d’ozone
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
tiny-house

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
header
    Merci ShopAlike pour cette infographie qui nous donne des trucs et astuces pour transformer son balcon en potager. Avec l’arrivée du printemps, c’est plus que tentant de vouloir optimiser son espace et avoir la main verte !   source : shopalike Lire la suite ...

Archives depuis 1999






De nouvelles avancées pour la protection de la couche d’ozone

A Pékin, la Commission européenne, en coopération avec les états membres, a réussi à renforcer les contrôles des substances destructrices de l’ozone, mis en place à partir du protocole de Montréal.

L’accord de Pékin intervient au moment où l’état de la couche d’ozone est le plus fragile. Malgré la diminution significative des émissions de substances nuisibles dans le monde, l’appauvrissement de la couche d’ozone devrait se maintenir à un niveau maximum au cours des deux prochaines décennies. Cette situation est imputable au fait que de grandes quantités de substances nuisibles continuent à atteindre la couche d’ozone, étant donné les importantes émissions qui ont eu lieu dans le passé.

Pour la première fois, les parties au protocole de Montréal, qui se sont réunies à Pékin du 29 novembre au 3 décembre 1999, ont accepté de geler la production de HCFC (hydrochlorofluorocarbures) en 2004 pour les pays développés et en 2016 pour les pays en développement. Les HCFC sont largement utilisés dans les applications de réfrigération et les opérations de soufflage de mousses.

Il est à noter que les représentants des gouvernements présents à la réunion ont accepté de prendre les 1ères mesures, afin de mettre un terme à l’utilisation illimitée du bromure de méthyle, un important destructeur d’ozone, qui est largement utilisé dans l’agriculture et lors de la mise en quarantaine pour la lutte contre les organismes nuisibles qui s’attaquent aux cultures.

Autre résultat de la réunion, les livraisons de substances nocives pour l’ozone effectuées par les pays développés à destination des pays en développement seront limitées. Les CFC (chlorofluorocarbures) en provenance des pays développés sont actuellement vendus peu cher dans les pays en développement, ce qui rend difficile la transition vers d’autres solutions plus propres mais plus coûteuses. La décision prise à Pékin mettra un terme à cette pratique en éliminant progressivement la production de CFC dans les pays développés.

Sous l’effet du protocole de Montréal et de ses amendements, la couche d’ozone devrait se reconstituer lentement au cours des 50 prochaines années.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
12

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS