Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Dans le Doubs et le Jura, les premières buses variables viennent de tomber
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
tiny-house

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
header
    Merci ShopAlike pour cette infographie qui nous donne des trucs et astuces pour transformer son balcon en potager. Avec l’arrivée du printemps, c’est plus que tentant de vouloir optimiser son espace et avoir la main verte !   source : shopalike Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Dans le Doubs et le Jura, les premières buses variables viennent de tomber

Les préfets du Doubs et du Jura viennent de prendre les arrêtés qui autorisent la lutte collective, contre les campagnols terrestres, à base d’appât enrobé de bromadiolone.

Pour le FRIR , le Groupe naturaliste et Doubs nature environnement des études menées les années précédentes, prouvent que la toxicité secondaire de la molécule est bien réelle et que les test légaux d’autorisation de la molécule n’ont pas été capable de prévoir cette toxicité. Cette grave constatation devrait inciter l’administration à suspendre l’utilisation de cette molécule.

En outre, ces arrêtés ne prennent pas en compte les mesures de précautions que les associations de protection avaient à plusieurs reprises formulées, lorsqu’elles participaient au comité départemental de suivi des traitements des campagnols. Ainsi :

- aucune législation n’est mise en place au sujet des modalités de traitements.

- les dates de traitement sont étalées du 1 septembre 1999 au 31 mai 2000. Cette augmentation de la période de traitement couvre à merveille la migration aller et retour et l’hivernage des rapaces dans notre région (il a été démontré que des buses variables mourraient après seulement deux ingestions de campagnols empoisonnés à la bromadiolone même lorsque ces ingestions étaient séparées par dix jours de nourriture saine). Cette période est celle qui voit aussi la concentration maximale des prédateurs sur les zones de pullulation des campagnols terrestres. Le milan royal est particulièrement visé par ces empoisonnements comme le prouve le nombre important de cadavres retrouvés au cours des campagnes de 1998 et 1999.

- le plan d’action ne reprend aucune des mesures d’aménagement de la structure paysagère pour limiter les risques de pullulation à l’avenir.

En conclusion, cette autorisation d’étalement de la saison de traitement assure donc une efficacité maximale des traitements à la bromadiolone sur les espèces non ciblées

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 10 octobre 1999 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
14

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS