Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Contamination par des déchets radioactifs à Gif-sur-Yvette (Essonne)
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Énergies renouvelables : indispensables à ...
  2. Poêle à granulés : quelles règles de sécurité ?
  3. Quel panneau solaire pour recharger une batterie ?
  4. Les transports en commun gratuits en Allemagne ?
  5. L’argent colloïdal


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Contamination par des déchets radioactifs à Gif-sur-Yvette (Essonne)

Lors d’une conférence de presse qui s’est déroulée, le 23 février dernier, la CRII-RAD a présenté le résultat des contrôles effectués dans une propriété située à Gif-sur-Yvette (région parisienne). A l’issue de cette conférence, Bruno Chareyron, responsable du laboratoire et Christian Courbon, technicien spécialisé, ont procédé à des relevés radiamétriques de dépistage dans le quartier où la Société Nouvelle du Radium (SNR) a exercé ses activités, de 1916 à 1956.

En plusieurs emplacements, des flux de rayonnements gamma anormalement élevés ont été enregistrés, avec 800 à 900 coups par seconde alors que le niveau naturel attendu devrait être de l’ordre de 50 coups par seconde.

Un prélèvement de terre a été effectué en surface à l’emplacement d’un point chaud radiamétrique pour analyse au laboratoire de la CRII-RAD. L’analyse préliminaire a révélé un niveau de radium 226 anormalement élevé : 2 160 becquerels par kilogramme de terre fraîche. Cette activité est de l’ordre de 50 à 100 fois supérieure à l’activité normale des sols de la région. La contamination du sol par les activités de la SNR est incontestable.

A ce titre, la CRII-RAD vient d’adresser une lettre ouverte à Mesdames Aubry, Gillot et Voynet.

1. Concernant l’ancien terrain de la SNR et ses environs, la CRII-RAD demande la réalisation d’une cartographie des flux de rayonnements émis par le sol ainsi que des concentrations en radon. Ce travail de dépistage doit être réalisé dans un périmètre large afin d’identifier les zones et habitations à risques où une évaluation plus approfondie devra être effectuée. Ce travail implique une campagne de sensibilisation et d’information des habitants qui évite à la fois l’alarmisme et la langue de bois.

2. Concernant la propriété des époux Garcia, il est de la responsabilité des pouvoirs publics de déterminer qui a raison :

- de la CRII-RAD qui considère que l’exposition est de l’ordre de 80 milliSieverts par an ce qui implique un risque de décès par cancer du poumon inacceptable.

- ou de l’OPRI (Office de Protection contre les Rayonnements Ionisants) qui a conclut début 1999 que la ‘situation n’est pas sanitairement dangereuse’ et qui n’est jamais revenu sur ce diagnostic.

Les Ministères de la Santé et de l’Environnement doivent effectuer, ou faire effectuer, une contre-expertise. La CRII-RAD saisit de son côté les instances internationales.

3. Dès lors que le niveau de risque sera confirmé et compte tenu des responsabilités, très lourdes, de l’Etat (délivrance du permis de construire sans décontamination préalable et défaut d’évaluation des risques), la CRII-RAD demande qu’il soit accordé aux propriétaires une indemnisation qui leur permette de se reloger dans une maison dont ils pourront avoir la pleine jouissance.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 08 mars 2000 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS