Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Contamination dans les anciennes bases militaires des USA
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
20150420-4898

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine

Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. L’Increvable, un lave-linge pour la vie !
  2. Trois trucs simples qui rendront votre jardin ...
  3. Pierre qui roule.. ou pierre qui glisse ?
  4. Un second vigneron bio devant la justice pour ...
  5. Les garanties d’origine : gage ou mythe ...

Focus Sur
énergie houlomotrice
Energie des vagues, la 1ère centrale houlomotrice vient d’être raccordée

Le dossier du mois
Eolienne pour particulier
C’est à une PME française que pourrait revenir le mérite de démocratiser l’éolien pour le particulier. Créée en 2011, la société Eolie commercialise en effet depuis décembre 2014 une éolienne simple et rapide à installer, peu encombrante et à un tarif qui promet un amortissement en quelques années. Outre une compacité de premier ordre (un diamètre de 1,30 m pour une hauteur de 4,5 m), [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Contamination dans les anciennes bases militaires des USA

Le 29 Février 2000, Greenpeace a retiré un transformateur d’une ancienne base aérienne militaire des USA, qui répandait des produits chimiques industriels extrêmement toxiques dans l’environnement d’une zone résidentielle de Mabalacat, aux Philippines.

L’analyse des échantillons provenant du sol où le transformateur était installé, a révélé la présence de divers produits toxiques jusqu’à 18 fois supérieure aux niveaux considérés normals pour des zones résidentielles, et jusqu’à trois fois le niveau à partir duquel les pertes sont considérées dangereuses.

Greenpeace pense qu’il s’agit seulement de l’extrémité de l’iceberg en ce qui concerne les fuites de substances toxiques liées aux anciennes bases des USA.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
14

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS