Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Contamination dans les anciennes bases militaires des USA
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
simplyfeu : granule bois

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine

Chiffre Clé
· 14,2% de l’énergie en France est renouvelable ·
La part des énergies renouvelables (EnR) dans la consommation finale brute d’énergie en France [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Voiture à hydrogène : Toyota lance un premier ...
  2. Succès commercial pour la voiture à hydrogène ...
  3. Record : solaire photovoltaïque, 46 % de ...
  4. Après les tramways, les téléphériques urbains ...
  5. Déterminer quelle isolation réaliser avec ...

Focus Sur
voiture à hydrogène
Voiture à hydrogène : Toyota lance un premier modèle

Le dossier du mois
cellule solaire
La conversion du flux de lumière solaire en électricité vient d’atteindre un nouveau record de 46 %. Un résultat à comparer au rendement de 25 % maxi des traditionnels capteurs photovoltaïques présents sur les toitures. A l’inverse de ces derniers, ce nouveau capteur n’est pas fabriqué à partir de silicium. Il repose sur des matériaux semi-conducteurs composés III-V et une technologie de cellules solaires à quatre couches, [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Contamination dans les anciennes bases militaires des USA

Le 29 Février 2000, Greenpeace a retiré un transformateur d’une ancienne base aérienne militaire des USA, qui répandait des produits chimiques industriels extrêmement toxiques dans l’environnement d’une zone résidentielle de Mabalacat, aux Philippines.

L’analyse des échantillons provenant du sol où le transformateur était installé, a révélé la présence de divers produits toxiques jusqu’à 18 fois supérieure aux niveaux considérés normals pour des zones résidentielles, et jusqu’à trois fois le niveau à partir duquel les pertes sont considérées dangereuses.

Greenpeace pense qu’il s’agit seulement de l’extrémité de l’iceberg en ce qui concerne les fuites de substances toxiques liées aux anciennes bases des USA.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
14

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS