Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Conseil franco-allemand de l’environnement
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
tiny-house

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
header
    Merci ShopAlike pour cette infographie qui nous donne des trucs et astuces pour transformer son balcon en potager. Avec l’arrivée du printemps, c’est plus que tentant de vouloir optimiser son espace et avoir la main verte !   source : shopalike Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Conseil franco-allemand de l’environnement

Le 26 octobre à Paris, le conseil franco-allemand de l’environnement a traité des questions aux niveaux mondial et européen et a permis de faire le point sur le dossier du retraitement des déchets nucléaires en provenance d’Allemagne.

Au niveau mondial, à l’issu du conseil franco-allemand de l’environnement, les ministres de l’environnement des 2 pays se sont prononcés en faveur de la création d’une organisation mondiale de l’environnement pour servir de contre poids à l’organisation mondiale du commerce (OMC). A la veille de la réunion de Marrakech sur le protocole de Kyoto, les ministres ont rappelé leur souhait d’une ratification du protocole, dans l’année à venir, par les pays de l’Union européenne. Ils se sont également déclarés contre une re-négociation de l’accord conclu en juillet dernier à Bonn, souhaitant que Marrakech soit axée sur la traduction de l’accord en un texte juridique contraignant.

Pour parvenir à l’objectif fixé par Kyoto de réduction des gaz à effet de serre, les 2 ministres se prononcent pour un renforcement de la taxation de l’énergie en Europe, la mise en place de structures permettant des économies d’énergie, l’utilisation d’énergies moins polluantes et/ou renouvelables. A ce titre, les 2 parties veulent développer rapidement l’implantation des stations-services vendant du gaz naturel et l’offre de véhicules utilisant cette énergie. Concernant le ferroutage, J. Trittin, le ministre allemand, estime qu’il n’y a aucun sens à avoir des transports par routes sur de longues distances et note la nécessité de revenir au transport par rail et d’agir sur le tarif des transports routiers avec une taxe énergétique.

Concernant les OGM, les ministres allemand et français de l’environnement posent comme préalable à de nouvelles autorisations d’OGM, l’adoption et la mise en place de la traçabilité des OGM et leur mention dans le secteur de l’alimentation. Pour J. Trittin, il faut responsabiliser les producteurs d’OGM et donner la possibilité aux agriculteurs pollués par des OGM de remonter la chaîne de la contamination pour être indemnisé.

Sur le thème du nucléaire, sujet sensible entre les 2 parties, la sécurité des installations et le convoyage des déchets ont été évoqués. Le ministre allemand a reconnu que les centrales nucléaires allemandes, comme leurs homologues françaises, n’étaient pas conçues pour résister à l’impact d’un avion de ligne gros porteur et que des études étaient en cours depuis les attentats du 11 septembre 2001 sur la sécurité des installations et des convois nucléaires. De son côté, Y. Cochet, le ministre de l’environnement français, a reconnu que malgré l’installation d’une défense anti-aérienne par des missiles (comme à l’usine de retraitement de la Hague), le risque “zéro” ne pouvait être garanti à la population. L’impact de l’usine de la Hague a également été abordé au cours de la conférence de presse, Y. Cochet a alors rappellé que si pour la direction de l’usine l’objectif à atteindre était le zéro impact au niveau gouvernemental on souhaitait tendre vers le “zéro” rejet.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
84

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS