Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Conférence sur la bio-sécurité, pas de résultat probant
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   180 289 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Stop au plastique : les légumes gravés au laser
  2. La noblesse des tables en bois
  3. CO2 et Coupe du monde : alerte aux saucisses !
  4. En Nouvelle-Zélande, les chats interdits
  5. Fair Squared : les préservatifs vegan ...


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Conférence sur la bio-sécurité, pas de résultat probant

L’ONU soutenait les entretiens de Vienne, qui se sont terminés dimanche, pour faire avancer une règlementation internationale sur les organismes génétiquement modifiés (OGM). Seule avancée significative, la future signature d’un protocole de bio-sécurité en janvier 2000. Si ce protocole est prometteur, certains points restent encore à approfondir tel que celui des céréales destinées à l’alimentation.

Si durant les négociations, les principaux exportateurs de grain, USA, Canada, Argentine, Australie, Chili et Uruguay, ont fait le forcing pour limiter le rayon d’action de la règlementation, par contre les pays en voie de développement ont insisté pour faire valoir leur droit à refuser des importations.

Enfin, les pays exportateurs de grain préféreraient quand à eux, que les décisions sur la commercialisation des OGM relève plutôt de l’organisation mondiale du commerce (OMC).

Néanmoins, la génétique est une technologie nouvelle qui pourrait avoir des effets irréversibles sur l’environnement, à ce titre un accord international se doit de donner aux pays qui le souhaitent, le droit de protéger leur biodiversité. Ainsi, la puissante organisation mondiale du commerce ne saurait être une garante fiable d’un accord de ce genre.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS