Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Condition des animaux dans les cirques
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
MSC

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  2. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  3. Les voitures les moins polluantes en 2017
  4. Un tout nouvel anti-âge signé Nu Skin
  5. Aquashell, le spécialiste des habitats flottants


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Condition des animaux dans les cirques

Après 2 ans d’enquête, la fondation Ligue Française des Droits de l’Animal (LFDA) vient de publier un rapport sur ‘ La condition des animaux dans les cirques’, le constat est amer, 11 ans après l’organisation d’une table ronde sur ‘l’animal sauvage dans le spectacle’, la situation est pratiquement identique en France.

La seule mesure qui concerne directement les animaux dans les spectacles, en France, a été prise en 1987 sous la forme d’un décret très succinct, aussi la condition des animaux dans les cirques restent trop souvent inacceptable.

Même si la législation est très peu contraignante, la faiblesse des peines encourues et les maigres effectifs des administrations en charge de son respect facilite la vie aux contrevenants. De plus, les contrôles sont difficiles à effectuer à cause des multiples déplacements des cirques ou même, pour certains, leur changement de nom au cours d’une même saison.

Le rapport de la LFDA rappelle que ‘A côté de la trentaine de cirques français répertoriés par l’ANDAC (Association Nationale pour le Développement des Arts du Cirque), il existe près de 200 cirques en situation irrégulière, et notamment qui ne possèdent pas le certificat de capacité pour leurs animaux’.

Le rapport dénonce également les conditions de détention des animaux en totale contradiction avec leurs besoins normaux (alimentaire, de reproduction, de socialisation, de propreté…) sans oublier les besoins spécifiques d’animaux comme les éléphants, hippopotames, ours polaires, otaries qui réclament de grandes quantités d’eau que les cirques ne peuvent fournir. L’ablation des griffes et des crocs, pourtant interdite par le décret de 1987, la privation de nourriture et l’utilisation instruments pour le dressage ne peuvent être omises dans la liste des souffrances que les animaux endurent. L’ensemble de ces actes entraine un stress permanent et des comportements stéréotypés, encore plus important que dans un zoo.

Les cirques participent également à l’entretien du commerce d’espèces pourtant protégées par la législation internationale (CITES), ainsi en 1989, sur 36 éléphants présentés dans des cirques du Royaume-Uni, 34 avaient été capturés dans la nature.

Quant au rôle pédagogique de présentation d’espèces sauvages évoqués par les cirques, il est dénoncé par le ministère de l’éducation nationale depuis 1981, estimant que ‘Cette présentation de bêtes maintenues dans un espace confiné et malsain ne concorde pas avec les efforts que nous faisons pour faire comprendre aux jeunes le nécessaire respect de la vie.’

L’étude montre également les disparités de traitement des animaux d’un pays à l’autre. Ainsi à l’opposé de la France, où les contrôles administratifs et vétérinaires sont rarissimes et où aucune étude officielle n’a été entreprise sur les animaux des cirques, au Danemark, les animaux sauvages sont interdits dans les cirques et les spectacles.

En conclusion, si la LFDA accepte, sous certaines conditions, la participation d’animaux domestiques à un spectacle ludique, ellle demande entre autre :

- la mise en place d’une règlementation complète et contraignante, aboutissant à terme à la disparition des numéros d’animaux sauvages;

- l’interdiction de tout moyen et instrument de dressage qui effraie, entraine une souffrance…

Toutefois, l’avenir pourrait être moins sombre avec l’apparition récente en France, de nouveaux spectacles sans animaux, où l’aspect artistique et les qualités physiques des artistes sont mis en valeur.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS