Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Commercialisation de poissons transgéniques et environnement
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
tiny-house

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Dératisation : quel danger réel représente le rat ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
header
    Merci ShopAlike pour cette infographie qui nous donne des trucs et astuces pour transformer son balcon en potager. Avec l’arrivée du printemps, c’est plus que tentant de vouloir optimiser son espace et avoir la main verte !   source : shopalike Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Commercialisation de poissons transgéniques et environnement

La société A/F Protein vient de déposer la première demande d’autorisation de commercialisation de saumons transgéniques pour les fermes d’aquaculture, auprès de la FDA américaine (United States Food and Drug Administration) dans la catégorie ‘traitement appliqué à un animal”. Au niveau économique, l’intéret est énorme pour les poissons “mis au point” par A/F Protein. En effet, avec l’ajout d’un gène de production d’hormone de croissance et d’un gène “anti-gel”, les poissons se développent 2 à 3 fois plus vite que des saumons normaux, leur croissance se déroulant sur l’ensemble de l’année au lieu des quelques mois d’été comme le veut leur rythme naturel.

En outre, si A/F Protein obtenait la possibilité de commercialiser ses saumons transgéniques, il est fort probable que les truites, homards, carpes et bars transgéniques, actuellement à l’étude, suivraient rapidement le même trajet pour une commercialisation à grande échelle (A/F Protein affirme qu’elle a déjà des commandes pour près de 15 millions d’œufs de poissons transgéniques).

Néanmoins, outre les éventuels risques sanitaires liés à la consommation de poissons transgéniques (à ce jour aucune étude n’a encore été publiée à ce sujet) la pollution génétique des espèces naturelles concernées est un risque indéniable. Les fuites sont fréquentes dans les élevages, ainsi au cours des 10 dernières années, selon Greenpeace, c’est plus d’un demi-million de poissons qui se seraient échappés d’installations aux Etats-Unis et au Canada. Lindsay Keenan, chargé de campagne OGM pour Greenpeace, a déclaré à ce sujet : “Les poissons ne connaissent pas les frontières. Toute dissémination de poissons transgéniques dans la nature posera des problèmes d’envergure mondiale et constituera une infraction au droit international’.

Pour dénoncer ces risques, le 27 mars 2001, des activistes de Greenpeace ont condamné les issues d’un centre de recherche, au Canada, abritant des saumons transgéniques appartenant à A/F Protein. Par cette action, l’organisation écologiste veut lancer un appel planétaire pour que cette première demande d’autorisation de production commerciale de poisson transgénique soit refusée, l’organisation souhaite également une interdiction mondiale de dissémination d’organismes génétiquement modifiés dans les océans.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
35

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS