Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Chèque en blanc à la centrale nucléaire de Dampierre (France)
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
tiny-house

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Dératisation : quel danger réel représente le rat ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
header
    Merci ShopAlike pour cette infographie qui nous donne des trucs et astuces pour transformer son balcon en potager. Avec l’arrivée du printemps, c’est plus que tentant de vouloir optimiser son espace et avoir la main verte !   source : shopalike Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Chèque en blanc à la centrale nucléaire de Dampierre (France)

Fin septembre 2000, l’autorité de sûreté nucléaire (ASN) plaçait le site nucléaire de Dampierre (proche d’Orléans dans le Loiret) sous surveillance renforcée et lui donnait 6 mois pour une réorganisation interne, après avoir constaté un manque de rigueur dans l’exploitation et une dégradation du climat social. En effet, si 4 incidents avaient été inventorié en 1998, il y en a eu 11 en 1999 et 12 en 2000, avec à chaque fois un manque de communication et une absence de rigueur relevé par l’ASN.
Les six mois de sursis viennent de prendre fin, 1 an et demi après… puisque l’ASN s’est prononcée le 10 janvier 2002 pour la levée de la surveillance renforcée de Dampierre tout en notant que le site doit :
- poursuivre ses efforts visant à améliorer la fluidité des rapports humains et sociaux en son sein et la qualité du fonctionnement de son organisation, indispensables à une amélioration durable de sa
situation en matière de sûreté ;
- poursuivre ses efforts de recrutement et de formation du personnel, notamment dans le domaine de la conduite, afin de rattraper le retard accumulé;
- renforcer la rigueur dans l’application des spécifications techniques d’exploitation, qui fixent les exigences de sûreté dans la conduite de la centrale;
- améliorer les analyses de risques réalisées préalablement aux interventions de maintenance, notamment lorsque ces analyses couvrent plusieurs spécialités et concernent plusieurs services.
Bref, même si l’ASN annonce qu’elle contrôlera avec vigilance la réalisation des progrès encore attendus du site de Dampierre, la décision de levée de la surveillance ressemble fort à un ‘chèque en blanc’ fait à la direction de la centrale.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
23

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS