Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Boues toxiques en Belgique, des raisons d’être optimiste !
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
MSC

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  2. Les voitures les moins polluantes en 2017
  3. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  4. Prime énergie : quelle marche à suivre pour ...
  5. Aquashell, le spécialiste des habitats flottants


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Boues toxiques en Belgique, des raisons d’être optimiste !

L’action menée par Greenpeace à la sortie du port de Zeebrugge s’est terminée le 7 octobre en fin de soirée, après que l’organisation environnementale ait été avertie de la décision de Magda Alvoet de retirer la licence du dragueur qui était sur le point de déverser au large de Zeebrugge des boues polluées. Il restera à quai jusqu’à publication de l’analyse des prélèvements effectués pendant l’occupation du navire par une trentaine de militants de l’association. Une fois les résultats en la possession de la ministre fédérale de la Santé et de l’Environnement, une décision sera prise quant au sort de la cargaison du navire.

La pollution qui menace le littoral belge est due à la présence dans le port de Zeebrugge de Tributylétain (Tbt). Il s’agit d’un pesticide couramment utilisé depuis les années 70 et qui – à présent à des doses très faibles – occasionne d’importants dégâts à la faune marine. Le Tbt est aujourd’hui détecté dans toutes les mers du monde. L’action de ce disrupteur hormonal a été observée notamment auprès des escargots de mer qui souffrent de dysfonctionnements du système reproductif. Le Tributylétain est intégré à la composition de certaines peintures, utilisées pour prévenir la fixation d’organismes vivants sur les coques des navires.

En outre, les ministres de l’environnement Stevaert (régional) et Alvoet (fédéral) se sont engagés à lutter en faveur de l’interdiction internationale du Tbt.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS