Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Bilan des algues parasites en France
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  3. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Dératisation : quel danger réel représente le rat ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Bilan des algues parasites en France

Les micro algues qui s’illustrent régulièrement au retour des beaux jours, sont une variété de plancton. Sur les cotes françaises il en existe 3 de toxiques, la première est toxique uniquement pour les poissons et coquillages, par contre les 2 autres (toxine paralytique et toxine diarrhéïque) sont toxiques pour les coquillages et les êtres humains. Pour la cause, les apports de sels nutritifs (nitrates et autres) ne sont pas les seuls facteurs et actuellement on n’en sait pas plus.

Contrairement aux micros algues, l’algue verte est généralement accroché au fond. La principale gêne occasionnée, concerne l’odeur créée par la décomposition des algues. La cause de ces marées de ‘laitue’ verte est due à l’intensification de l’agriculture (nitrates avec les déjections et les engrais). En 1998, le volume d’algue verte ramassée a été estimé à 50000m3. Nouveauté en 1999, une nappe d’environ 10000 tonnes se déplace actuellement dans la baie, entre 2,50 m et 18 m de profondeur.

En Méditerranée, ce n’est pas l’algue verte qui inquiète, mais la Caulerpa taxifolia, pour laquelle on suspecte une fausse manoeuvre de l’aquarium de Monaco. Cette algue non originaire de la Méditerranée, varie suivant les variations saisonnières. Sa taille et sa densité commencent à croître fortement en début d’été pour arriver à leurs maxi fin septembre. La surface qu’elle colonise actuellement s’étend sur 5000 hectares des Baléares à la Croatie, et de -5 à -100 m de profondeur. Néanmoins sa profondeur de prédilection, où l’on a des densités allant de 50 à 100%, varie entre -5 et -25 m. Pour Thomas Belsher, le moyen le plus efficace de lutte est l’arrachage avec l’aspiration des sédiments; néanmoins une technique de couverture au cuivre, mis au point par le CNRS, semble prometteuse.

source : IFREMER Brest

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
50

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS