Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Baleines noires, la fin ?
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  3. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Dératisation : quel danger réel représente le rat ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Baleines noires, la fin ?

Le WWF a fait savoir le 27 juin que, sans mesures urgentes de la part du Canada et des Etats-Unis, la baleine noire pourrait disparaître à jamais de l’océan Atlantique. Une étude du WWF souligne que, en dépit de l’interdiction de leur chasse depuis 1935, les populations de baleines noires, aussi connues sous le nom de baleines franches de Biscaye, compent moins de 1000 individus.

Dans l’Atlantique nord, dont on pense généralement qu’il abrite la dernière population viable de cette espèce, le nombre de baleines noires baisse de 2,5% par année, non seulement du fait du déclin de leur taux de reproduction mais surtout à cause des collisions avec les navires qui sont responsables de 90 % des morts non naturelles de ces cétacés.

La baleine noire de l’Atlantique vit et se reproduit dans une région où le trafic maritime est l’un des plus dense du globe. Comme elle passe le plus clair de son temps dans les eaux de surface, près des côtes, elle est particulièrement vulnérable aux collisions avec les bateaux. Le WWF appelle les Etats-Unis, le Canada et d’autres gouvernements concernés par l’habitat de la baleine noire à créer des zones interdites aux navires et un système d’aires protégées couvrant tous les principaux secteurs où ces cétacés se nourrissent et élèvent leurs petits.

La situation des baleines noires est aggravée par le fait qu’elles se reproduisent à un taux beaucoup plus bas qu’auparavant. Il n’y a même jamais eu aussi peu de baleineaux que lors des trois dernières années: six ont été recensés en 1998, 3 en 1999 et un seul cette année. Pas plus de 38 % des femelles sont en état de donner naissance à des petits. Ce phénomène pourrait être dû à la pollution chimique et, plus préoccupant encore, au fait que les populations de baleines noires ont été à ce point réduites qu’elles ne sont plus en mesure de se reconstituer elles-mêmes.

A moins d’une semaine de l’ouverture de la réunion de la Commission baleinière internationale (CBI) à Adelaide (Australie), le WWF appelle les 40 pays membres à davantage se mobiliser pour la sauvegarde de la baleine noire.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
16

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS