Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Avancées en matière d’identification des OGM
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
tiny-house

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Dératisation : quel danger réel représente le rat ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
header
    Merci ShopAlike pour cette infographie qui nous donne des trucs et astuces pour transformer son balcon en potager. Avec l’arrivée du printemps, c’est plus que tentant de vouloir optimiser son espace et avoir la main verte !   source : shopalike Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Avancées en matière d’identification des OGM

A Kuala Lumpur, la 1ère réunion des 87 Etats qui ont ratifié le Protocole de Carthagène sur la biosécurité, a permis des avancées, même si le Mexique a étonnamment empêché toute avancée forte sur l’identification et la tracabilité des OGM, en refusant de donner son accord à l’obligation de diffusion d’informations précises sur les OGM contenus dans les cargaisons.

Néanmoins, dorénavant l’identification des OGM importés devra inclure les noms commun, scientifique et commerciaux de l’organisme modifié, son code de transformation ou son code unique d’identification. Par ailleurs, les contraintes à prendre en matière de stockage, manipulation et utilisation devront être également mentionnées.

‘Ces exigences, si elles ne sont pas suffisantes pour protéger l’environnement et la chaîne alimentaire d’une contamination génétique, représentent néanmoins un premier pas que les Etats devraient immédiatement mettre en application’ a déclaré A. Apoteker de Greenpeace.

Premier traité international qui traite spécifiquement des OGM, le protocole est entré en vigueur le 11 septembre 2003 et a pour objectif de contribuer à assurer la protection de l’environnement et de la santé humaine, en réglementant le transfert, la manipulation et l’utilisation des OGM. Parmi les Etats qui n’ont pas ratifier le protocole, on note les USA, le Canada, l’Argentine et la Chine. Toutefois, la Chine, plus gros importateur d’OGM au monde, a annoncé qu’elle procéderait prochainement à la ratification.

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
30

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS