Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Autorisation d’un essai de blé transgénique
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
MSC

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  2. Les voitures les moins polluantes en 2017
  3. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  4. Prime énergie : quelle marche à suivre pour ...
  5. Aquashell, le spécialiste des habitats flottants


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Autorisation d’un essai de blé transgénique

En Suisse, l’Office fédéral de l’environnement (OFEFP) a autorisé, le 30 octobre, l’essai de dissémination expérimentale d’un blé génétiquement modifié. Présentée par l’école polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ), l’OGM est un blé KP4 qui contient des gènes de résistance à un antibiotique utilisé pour l’homme (l’ampicilline), à un herbicide (la phosphinothricine) et exerce une action antifongique.

L’autorisation de l’essai a été assorti d’une surface et de conditions de sécurité très strictes qui font considérer à l’OFEFP ‘…que le risque pour l’homme et l’environnement est acceptable’. L’essai doit en effet se dérouler à Lindau, dans les conditions suivantes:

- les plantes transgéniques seront couvertes de tentes imperméables au pollen pendant la floraison;

- absence de production de semences de blé, de seigle ou de triticale à moins de 60 mètres;

- protection de la parcelle contre l’intrusion d’oiseaux et de rongeurs et en fermer l’accès aux personnes non autorisées;

- surveillance de la parcelle pendant l’essai et durant l’année suivante;

- vérification de l’efficacité des mesures de sécurité en analysant le sol et le semis de couverture;

- au terme de l’essai, élimination du matériel végétal génétiquement modifié par incinération et traitement thermique du sol;

- obligation de rendre compte régulièrement du déroulement de l’essai.

Bien que l’OFEFP est donné sont accord, il estime l’essai prématuré et peu utile. En effet, la caractérisation incomplète des plantes et le manque de méthode pour détecter la protéine KP4 dans celles-ci, réduisent considérablement le profit d’un tel essai. En outre, lors d’un essai en 2001, en halle de végétation, les blés KP4 n’avaient montré aucune résistance accrue aux champignons, puisqu’au contraire, ils étaient légèrement plus atteints que les espèces initiales.

Côté opposants, seule la Commission fédérale d’éthique pour le génie génétique dans le domaine non humain (CENH) a conseillé de ne pas autoriser l’essai, mettant en cause la qualité scientifique et l’intérêt de l’essai, au regards des résultats des précédents tests en serre et halle de végétation; tandis que du côté associatif, l’autorisation rencontre la vive opposition de Greenpeace Suisse.

Au final, les récents débats parlementaires qui ont débouché sur le fait que le risque dû à une utilisation des gènes de résistance aux antibiotiques dans le cadre de disséminations expérimentales ne mettait pas l’environnement en danger au point de l’interdire immédiatement (autorisation de recherche jusque fin 2008) semble être pour beaucoup dans la décision de l’OFEFP.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 31 octobre 2003 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS