Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Aquariums marins : vers un développement durable ?
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Aquariums marins : vers un développement durable ?

Plus de 20 millions de poissons tropicaux, 12 millions de coraux durs et 9 à 10 millions d’autres organismes marins sont prélevés, chaque année, pour approvisionner le marché aquariophile marin de plus en plus important aux Etats-Unis et en Europe.

Présentée par le Centre mondial de surveillance de la conservation (WCMC), l’étude la plus complète jamais entreprise jusqu’ici, montre que c’est près de 2000 espèces marines (hors coraux) qui alimente le commerce des animaux marins d’aquarium et rapporte de 200 à 330 millions de dollars par an.

Intitulée ‘Des mers aux aquariums : le commerce mondial d’ornements marins’ le rapport révèle que l’Asie du Sud reste le premier point de départ du commerce mais que les espèces ornementales marines sont de plus en plus capturées sur les côtes des îles des nations du Pacifique et de l’Océan indien. Contrairement aux espèces d’aquarium d’eau douce dont 90% proviennent d’élevage, la grande majorité des aquariums marins est peuplée d’animaux prélevés dans le milieu naturel. Effectuées sans précaution, le prélèvement peut endommager de façon irréversible les récifs coralliens et leur écosystème. A ce titre, un des auteurs du rapport,C. Wabnitz, note que « Une minorité de pêcheurs, situés dans des pays tels que l’Indonésie, se servent de cyanure de sodium pour capturer ces poissons. Une dose presque mortelle de poison est versée dans le récif corallien qui abrite les poissons. Les poissons sont alors immobilisés, ce qui permet ainsi leur prise et exportation, mais peut également tuer le corail et d’autres espèces. Les poissons peuvent survivre au processus d’exportation mais meurent souvent de défaillance du foie peu après leur achat. »

Toutefois, si le commerce mondial d’espèces marines représente un risque non négligeable pour l’écosystème des récifs coralliens, bien mené, selon le rapport, il présente une opportunité importante en tant que source de revenus pour les communautés de pêcheurs locaux. Ainsi pour M. Collins, directeur du WCMC, « L’industrie des aquariums, si gérée convenablement, peut apporter un soutien non négligeable à la conservation et à l’exploitation durable des récifs coralliens à travers les régions qui n’ont accès qu’à des sources de revenus limitées.» A titre indicatif, en l’an 2000, 1 kg de poissons d’aquarium provenant des Maldives rapportait presque 500 dollars, alors que 1 kg de poissons récifaux comestibles avait une valeur de 6 dollars. De même, le commerce de corail vivant rapporte 7 000 dollars par tonne contre 60 pour le corail calcifié.

En conclusion, le rapport rappelle que les récifs coralliens, notamment ceux d’Asie du Sud, ont à faire face à une panoplie de menaces plus importantes les unes que les autres, aussi il est essentiel que l’aquariophilie ne vienne pas exacerber ces problèmes. Pour ces raisons, le WCMC recommande entre autre :

- de développer la certification afin que les consommateurs choisissent en connaissance de cause;

- la mise en œuvre de quotas et de tailles limites de capture;

- le classement de réserves marines;

- de développer la pisciculture pour les espèces les plus commercialisées.

Pour consulter le rapport en anglais.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 06 octobre 2003 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
35

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS