Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Antennes de téléphonie mobile : Orange en zone rouge
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Stop au plastique : les légumes gravés au laser
  2. Recycler son ordinateur pour ne plus extraire d’or
  3. CO2 et Coupe du monde : alerte aux saucisses !
  4. Fair Squared : les préservatifs vegan ...
  5. Une centrale nucléaire flottante en Russie


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Antennes de téléphonie mobile : Orange en zone rouge

A la demande de la ville de Paris, le 25 juin, l’opérateur de téléphonie mobile Orange a débranché une antenne-relais responsable d’une trop forte exposition aux ondes électromagnétiques.

Implantée dans le XXème arrondissement, avenue Gambetta, la surpuissance de l’antenne-relais avait été révélée lors d’une mesure effectuée fin mai. Malgré une réorientation de l’émetteur, la mairie a constaté que l’exposition était encore supérieur au seuil maximum de 2 volts/mètre sur 24 heures, comme le fixe la charte signée en mars 2003*.

Ce cas reste exceptionnel, puisque depuis un an, sur les 583 mesures effectués sur des sites particuliers (crèches, écoles, hôpitaux) et sur des lieux d’habitation, le bilan fait apparaître 98 % d’installations conformes.

A Paris, plus de 1000 sites sont équipés d’antennes-relais et sont donc susceptibles d’être contrôlés. Les mesures, financées par les opérateurs de téléphonie, sont réalisées par 3 organismes de contrôle (Apave, Directique et Veritas) pour le compte de la municipalité.

Alex Belvoit

* Le 20 mars 2003, la ville de Paris a signé avec les 3 opérateurs nationaux de téléphonie mobile, une charte relative aux antennes relais. Par cette charte les opérateurs se sont engagés, pour une durée de 2 ans, à contenir à 2 V/m le seuil maximal d’exposition aux ondes électromagnétiques en moyenne sur 24 heures, de la population parisienne, dans les lieux de vie.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 26 juin 2004 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS