Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Antennes de téléphonie mobile : Orange en zone rouge
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  2. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  3. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  4. Les ampoules LED : ampoules du troisième millénaire
  5. Un tout nouvel anti-âge signé Nu Skin


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Antennes de téléphonie mobile : Orange en zone rouge

A la demande de la ville de Paris, le 25 juin, l’opérateur de téléphonie mobile Orange a débranché une antenne-relais responsable d’une trop forte exposition aux ondes électromagnétiques.

Implantée dans le XXème arrondissement, avenue Gambetta, la surpuissance de l’antenne-relais avait été révélée lors d’une mesure effectuée fin mai. Malgré une réorientation de l’émetteur, la mairie a constaté que l’exposition était encore supérieur au seuil maximum de 2 volts/mètre sur 24 heures, comme le fixe la charte signée en mars 2003*.

Ce cas reste exceptionnel, puisque depuis un an, sur les 583 mesures effectués sur des sites particuliers (crèches, écoles, hôpitaux) et sur des lieux d’habitation, le bilan fait apparaître 98 % d’installations conformes.

A Paris, plus de 1000 sites sont équipés d’antennes-relais et sont donc susceptibles d’être contrôlés. Les mesures, financées par les opérateurs de téléphonie, sont réalisées par 3 organismes de contrôle (Apave, Directique et Veritas) pour le compte de la municipalité.

Alex Belvoit

* Le 20 mars 2003, la ville de Paris a signé avec les 3 opérateurs nationaux de téléphonie mobile, une charte relative aux antennes relais. Par cette charte les opérateurs se sont engagés, pour une durée de 2 ans, à contenir à 2 V/m le seuil maximal d’exposition aux ondes électromagnétiques en moyenne sur 24 heures, de la population parisienne, dans les lieux de vie.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 26 juin 2004 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS