Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Annulation du brevet du maïs et espoir contre la brevetabilité du vivant
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Énergies renouvelables : indispensables à ...
  2. Poêle à granulés : quelles règles de sécurité ?
  3. Quel panneau solaire pour recharger une batterie ?
  4. Les transports en commun gratuits en Allemagne ?
  5. L’argent colloïdal


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Annulation du brevet du maïs et espoir contre la brevetabilité du vivant

Aujourd’hui, l’office européen des brevets (OEB) a annulé un brevet qu’il avait accordé, en août 2000, à la multinationale Dupont. Ce brevet couvrait tout maïs, cultivé ou à l’état sauvage, présentant une teneur élevée en huile. Par ailleurs, la firme revendiquait également la propriété de tous les produits issus de ce type de maïs, comme les huiles alimentaires ou les produits pour l’alimentation animale.

Cette décision a été prise suite aux objections présentées, entre autre, par le Gouvernement mexicain et l’association Greenpeace. Pour mémoire, c’est au Mexique, terre d’origine du maïs, que la céréale a été pour la première fois cultivée, il y a environ 7000 ans. Actuellement, des milliers de variétés existent toujours, cultivée par des groupes indigènes, des fermiers et des centres de multiplication. Ainsi, le type de maïs à haute teneur en huile, dont Dupont détenait le brevet est cultivé dans de nombreux pays d’Amérique latine.

Pour E. Gall, de Greenpeace ‘Le cas du maïs Dupont est exemplaire et doit servir de précédent pour stopper la multiplication des brevets sur les semences, les plantes, les animaux, ou les humains et leurs gènes’.

En effet, cette décision peut remettre en cause la brevetabilité du vivant en entraînant une renégociation de la directive européenne sur la protection juridique des inventions biotechnologiques, qui permet à l’OEB d’accorder des brevets très larges (plus de 300 brevets sur des plantes ou des semences ont déjà été accordé par l’OEB). L’enjeu est de taille, puisqu’à terme, il pourrait permettre aux multinationales agricoles, grâce aux brevets qu’elles ont déposé, de contrôler les semences, les cultures et par la même les ressources alimentaires de la planète.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 12 février 2003 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS