Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Activité clandestine dans une réserve en Guyane
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
tiny-house

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Dératisation : quel danger réel représente le rat ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
header
    Merci ShopAlike pour cette infographie qui nous donne des trucs et astuces pour transformer son balcon en potager. Avec l’arrivée du printemps, c’est plus que tentant de vouloir optimiser son espace et avoir la main verte !   source : shopalike Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Activité clandestine dans une réserve en Guyane

Une extraction d’or est actuellement pratiqué en pleine réserve naturelle des Nouragues (en Guyane). Depuis maintenant près de 3 mois que cette situation perdure, le groupe d’étude et de protection des oiseaux en Guyane (GEPOG) constate qu’aucune action n’a été entreprise malgré les demandes à répétition auprès de la préfecture, pour qu’une intervention très rapide de la gendarmerie puisse avoir lieu dans cette zone intégralement protégée.
Pour l’association, un tel laxisme est criminel et ne peut aboutir bien évidemment qu’à une situation qui empire; d’ailleurs depuis peu, l’existence d’un second site d’orpaillage, dans la réserve, est suspecté.
Les activités aurifères illégalles sont courantes en Guyane et affectent la plupart des fleuves guyanais avec des conséquences désastreuses sur l’environnement et la santé publique (rejets de mercure, cours d’eau asphyxiés par les boues rejetées…). Pour mémoire, 65 % des amérindiens du Haut Maroni sont au-dessus du taux limite de mercure à ne pas dépasser sous peine de troubles graves (taux fixé par l’organisation mondiale de la santé – OMS).
Bien que l’activité aurifère en Guyane est fait l’objet d’un rapport remis au premier ministre français en décembre 2000, les chercheurs d’or clandestins sont estimés à plusieurs milliers en Guyane et rien ne semble montrer une évolution de la situation à l’image de la passivité des autorités locales.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
54

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS