Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Le reste » Accord sur un sous-protocole de Kyoto
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
tiny-house

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
header
    Merci ShopAlike pour cette infographie qui nous donne des trucs et astuces pour transformer son balcon en potager. Avec l’arrivée du printemps, c’est plus que tentant de vouloir optimiser son espace et avoir la main verte !   source : shopalike Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Accord sur un sous-protocole de Kyoto

Le 23 juillet 2001, la communauté internationale a enfin mis en route la seconde étape de la lutte contre le réchauffement planétaire en trouvant un accord sur les règles de mise en oeuvre du protocole de Kyoto datant de 1997. Néanmoins, la politique d’obstruction de l’Australie, du Canada, des USA, du Japon et de la Nouvelle-Zélande, a obligé les pays soutenant le protocole à revoir les objectifs de réduction initialement prévus à la baisse.

En effet, si dans les derniers jours de la négociation, les positions de l’Union Européenne et du groupe des 77 (les pays en voie de développement) se sont rapprochées pour parvenir à un accord, tout en proclamant son soutien à une entrée en vigueur du protocole en 2002, le Japon a réussi à bénéficier de multiples concessions notamment sur les puits de carbone. Le Canada, l’Australie et la Russie ont aussi multiplié les obstacles à la réalisation d’un accord, mais les autres pays ont finalement refusé toute tergiversation supplémentaire.

Parmi les décisions prises ont peu retenir :

- la possibilité de recours aux puits de carbone;

- la mise à l’écart du recours à l’énergie nucléaire. Le protocole de Kyoto ne pourra donc en aucune manière justifier la création de nouvelles centrales nucléaires;

- la création d’un fonds pour aider les pays en développement à s’adapter aux impacts négatifs des changements climatiques, à se procurer des technologies propres et à limiter l’augmentation de leurs émissions de gaz à effet de serre;

- l’adoption de règles pour le fonctionnement du mécanisme de développement propre (MDP), permettant aux pays développés d’investir, chez les pays en développement, dans des projets sans effets néfastes pour le climat et d’obtenir un crédit pour les émissions ayant ainsi été évitées.

Si à ce jour 36 pays ont ratifié le protocole, dont un seul industrialisé (la Roumanie), l’accord entrera en vigueur que lorsque les états concernés par les réductions qui auront ratifié l’accord, représenteront au minimum 55 % des émissions de ces pays.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
22

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS